Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Les casques sédentaires
Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1431
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Pierre Paya » ven. sept. 04, 2020 10:29 am

Luke a écrit :
mer. sept. 02, 2020 12:21 pm
Trebor a écrit :
mer. sept. 02, 2020 11:48 am
Ce que j'essaye de dire Pierre est que nous pouvons écouter la musique en nous extrayons entièrement de toute activité mentale et sensorielle. C'est le face-à-face direct que j'évoquais dans mes interventions précédentes.
Arriver ou non à l'expérience de la vacuité n'est pas une finalité en soi. Le plus important est d'être simplement attentionné au présent de nos pensées, paroles et actions. On ne se libère pas du monde, mais dans le monde, de plein pied dans toute sa dualité et ses contradictions. C'est le chemin de toute une vie où l'attention au présent de la musique est un aspect comme un autre. Il ne néglige ni le versant objectif technique ni le versant subjectif singulier. Les deux se soutiennent et s'enrichissent mutuellement.
En sport de combat (judo, Aikido) on appelait cela (enfin quelque part similaire) "faire le vide", tout sortir de son esprit, comprendre/apprendre son corps pour l'amener en un infime point noir que l'on enfoui profond dans son cerveau ....est un truc de ce genre ?
Je ne pense pas.
L'expérience de la vacuité se trouve dans un espace intérieur ou rien n'existe, seulement, la conscience d'être.

Faire le vide, est une étape indispensable, préliminaire à la méditation profonde elle même ouvrant la voie à cet espace intérieur que nous avons tous en nous
Cet espace dans lequel nous pouvons nous réfugier nous échappe et nous passons notre vie entière jusqu'à la fin, sans jamais y avoir accédé.
A moins de connaitre comment s'y rendre, mais c'est un très long travail qui demande beaucoup de pratique

J'ai abandonné la pratique, mon espace de "paix et de seule conscience d'être" m'est à nouveau inaccessible.

Pierre

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1431
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Pierre Paya » ven. sept. 04, 2020 10:50 am

Trebor a écrit :
mer. sept. 02, 2020 11:48 am
Ce que j'essaye de dire Pierre est que nous pouvons écouter la musique en nous extrayons entièrement de toute activité mentale et sensorielle. C'est le face-à-face direct que j'évoquais dans mes interventions précédentes.
Oui, pour l'activité mentale, je suis d'accord.

Je n'en suis sûr Robert, pour ce qui est de nos sens.
L'écoute de la musique fait nécessairement appel à la conscience du corps et obligatoirement à la perception des informations que notre équipement auditif nous envoie via notre cerveau et notre intellect.

Selon ce que je comprends de tout ça, le "direct" n'est possible que dans le cas de l'intuition ou de "la seule conscience d'être"
L'intuition est justement la 'connaissance directe' d'un phénomène extérieur ou intérieur, qui ne passe par aucun de nos filtres mentaux ou intellectuels.
Car si c'était le cas, ce ne serait plus 'intuition" mais "croyance", 'supposition'....etc...

L'écoute de musique ne peut pas être envisagée, je pense, comme un expérience "directe".

Pierre

Luke
Messages : 495
Inscription : mer. nov. 07, 2018 3:15 pm

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Luke » ven. sept. 04, 2020 12:15 pm

Pierre Paya a écrit :
ven. sept. 04, 2020 10:29 am


Je ne pense pas.
L'expérience de la vacuité se trouve dans un espace intérieur ou rien n'existe, seulement, la conscience d'être.

Bien compliqué, rien n'existe on n'a plus accès a la conscience, aux émotions et pourtant on sait que l'on existe par la conscience d'être qui se manifeste ?? qui elle même vient de notre cerveau ?? à moins qu'il s'agisse d'autre chose !!!

C'est un peu comme l'univers qui serait fini ou pas, d'un dieu mais qui aurait créé dieu....

Enfin, il est plus facile d'enfiler un casque et d'écouter de la musique.

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1431
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Pierre Paya » ven. sept. 04, 2020 12:44 pm

Luke a écrit :
ven. sept. 04, 2020 12:15 pm
Pierre Paya a écrit :
ven. sept. 04, 2020 10:29 am


Je ne pense pas.
L'expérience de la vacuité se trouve dans un espace intérieur ou rien n'existe, seulement, la conscience d'être.

Bien compliqué, rien n'existe on n'a plus accès a la conscience, aux émotions et pourtant on sait que l'on existe par la conscience d'être qui se manifeste ?? qui elle même vient de notre cerveau ?? à moins qu'il s'agisse d'autre chose !!!
La "conscience d'être" est, lorsque nous arrivons à cet espace intérieur, la seule chose à laquelle nous ayons accès.
Etat d'une simplicité déconcertante, très compliqué à atteindre et encore plus difficile à maintenir dans le temps.

Le piège : y arriver et se dire intérieurement "j'y suis !"
l'intellect reprend le dessus et on peut tout recommencer avec peu de chance, lors d'une même cession, d'y parvenir à nouveau

Pierre

Trebor
Messages : 164
Inscription : ven. févr. 21, 2020 6:20 pm

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Trebor » ven. sept. 04, 2020 6:40 pm

A l'évidence, "ça" vole haut.
Je suis d'accord avec tout ce que dit Pierre car nous ne donnons pas le même sens à l'activité sensorielle. Il faudrait que je reprenne mes termes, mais la difficulté est certaine par internet interposé.
En attendant, comme dit Luke, enfiler son casque est plus facile, enfin… on peut toujours le penser.

Titouan
Messages : 8
Inscription : dim. août 23, 2020 7:54 pm

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Titouan » ven. sept. 04, 2020 7:08 pm

Comme souvent dans les discussions autour de la subjectivité on en arrive aux questions touchant les différents états de conscience (discussions m'arrivant plus souvent de nuit ahah...). Pour reprendre un peu les différentes citations, il me semble que vous mentionnez un certain lâché prise qui rend totalement disponible ? On parle de "flow" dans la littérature psychologique pour parler de cet état de concentration maximal à une activité donnée (qui induit une implication totale, mentale ou physique)... mais on peut vivre l'écoute de tas de manière.

Peut être que ça pourrait être intéressant d'ouvrir un fil concernant notre manière d'écouter ?

J'ai l'impression qu'il y a une porte ouverte à questionner l'écoute en général, la manière dont on est actif dans notre écoute etc, ce qui peut clairement amener à des préférences.

Avatar de l’utilisateur
Cladane
Messages : 976
Inscription : lun. oct. 01, 2018 11:58 am
Localisation : Ornans 25 FR
Contact :

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Cladane » ven. sept. 04, 2020 7:36 pm

Bonjour tous,

Le fil a peut-être pris une orientation assez religieuse en tout cas plutôt métaphysique.
Effectivement la manière d’appréhender l’écoute musicale peut être développée dans un sujet spécifique.

Dans l’idée, Objectivité/Subjectivité se rapportaient à nôtre manière d’exprimer nos ressentis d’écoutes, objectivement sur des critères physiques partageables par tous et subjectivement sur des valeurs personnelles (des goûts musicaux).

Toujours cette ambiguïté de l’audiophilie entre fonctionnement de matériels dans une chaîne hi-fi et attente musicale de l’audiophile.
Premier système hifi en 1978: platine Technics, ampli SCOTT, enceintes 3A, disques DG.
Système : Barrette Nodal Audio LMP2 + P0, Melco S100, Antipodès S40+S60, EmmLabs NS1 + DV2, Viva Solista 845 Elrog, Susvara, Utopia, Raal SR1a, MySphere 3.2, LCD4, Empyrean, Odin mk2, HD800 moddé, câbles Nodal P0-AbsolueC Réf XLR-Esprit secteur-DHC Prion4-X16 Plussound-Legato Fuocoso
SUB Voxativ Z.Bass
Enceintes Voxativ Hagen AF-2.6
Roon
Musiques: Symphonies, Concerti violon/piano.

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1431
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Pierre Paya » sam. sept. 05, 2020 9:53 am

Bonjour Claude,

Il n'y a rien de religieux dans ce qui nous est naturellement donné et à quoi nous avons accès en nous, si nous nous en donnons la peine.

"L'audiophile" ne cherche pas grand chose de bien compliqué tu sais : juste le son qu'il aime et qu'il recherche par le matériel qu'il choisi selon ses propres critères.

Selon moi, aucune ambiguïté ici...Enfin, il me semble...

Pierre

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 262
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Renecito » sam. sept. 05, 2020 9:57 am

Amen ! :mrgreen:
Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702, K371 - AudioTechnica AD900X, R70X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro, Custom One Pro - KOSS ESP95X -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - Sennheiser HD560S - STAX SR-207, SR-404 Signature, SR-L700
Casques vendus : Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Trebor
Messages : 164
Inscription : ven. févr. 21, 2020 6:20 pm

Re: Réflexions autour de notre Objectivité/Subjectivité

Message par Trebor » sam. sept. 05, 2020 11:46 am

Il faut faire attention de ne pas rajouter des mots à d'autres mots pour qualifier l'expérience d'un autre. Je n'emploie ni ne commente jamais les termes religion, spiritualité et métaphysique.
De chaque côté des cordes vocales, il y a, à l'extérieur la parole qui manifeste la pensée et à l'intérieur, le souffle. Selon que l'on parle à partir de l'un ou de l'autre, les mots sont les mêmes mais leur sens diffère. Les incompréhensions aggravées par internet interposé surviennent forcément. Le vocabulaire n'a pas de termes infinis pour combler le manque entre l'expérience de la pensée extérieure et celle du souffle intérieur.
On peut accepter cet impossible et déplacer le sujet sur nos plans communs.
Amitiés à tous.
Robert

Répondre