Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni (V2 et V3) et Gjallarhorn GH 50

Les casques sédentaires
Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1113
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par Pierre Paya » jeu. juil. 16, 2020 7:14 am

:D

Okay merci Eric pour ces infos

Pierre
Système perso :
Stockage/ Lecteur / Streamer :
(Mini PC): https://www.ockelcomputers.com/sirius-a/ + Audirvana
Streamer / Dac Fidelio de Liedson
Ampli Viva Solista
Casque RAAL Requisite SR1a
Caisson de grave Paradigm Defiance V10

https://www.youtube.com/channel/UCzDsbR ... m6Q/videos

http://casques-headphones.com/

Avatar de l’utilisateur
Sylvanor
Messages : 271
Inscription : lun. oct. 01, 2018 1:51 pm
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par Sylvanor » jeu. juil. 16, 2020 10:56 am

Très joli de Gjallarhorn.
J'aime beaucoup le mélange de cuir et de bois sur les cups, ainsi que le nouveau bandeau déjà utilisé sur le Thekk.
Si je comprends bien ce n'est pas un planar et la technologie employée est assez particulière. C'est un modèle à part ou Kennerton prévoit de réutiliser cette technologie sur d'autres modèles ?
Matériel : côté planars/edyns - ampli Viva Egoista 845 + Vectura C, Audeze LCD-4, Meze Empyrean, Kennerton Odin MK2, Focal Utopia, JPS Labs Abyss V1, Sennheiser HD650
Côté estats - amplis KGSSHV Carbon CC et Stax SRM-727, Stax SR-007 MK2, Stax SR-009, et Ifi Audio IESL
Amplis McIntosh MA6600, pré à tube FX-Audio Tube-03, pré McIntosh C2300, blocs mono Coda CX
Dac Weiss Médéa+, préampli McIntosh C2300, conditionneur Gigawatt PC-4 Evo

Avatar de l’utilisateur
eric65
Messages : 937
Inscription : lun. oct. 01, 2018 7:56 pm

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par eric65 » jeu. juil. 16, 2020 1:14 pm

Salut Sylvain.

La "famille" des casques Gjallarhorn est en filiation directe avec celle du Magni.

Le Kennerton Gjallarhorn GH 50 est, tout comme le casque Kennerton Magni, un casque électrodynamique fermé utilisant un driver de 50 mm de diamètre (ou de calibre 50 mm, pour reprendre un ton plus martial, plus proche des militaires qui jaugent le calibre de leurs canons en mm, du moins les russes et les français ; pas les ricains ni les anglais ... :lol: ) utilisant une membrane high-tech composite mylar/graphène, assurant un rapport rigidité/poids qui semble très intéressant (un peu comme Focal avec l'Utopia et leur dôme en béryllium), d'où une plus grande définition et rapidité de ces drivers électrodynamiques utilisés ici en une configuration semi-fermée.

Pourquoi semi fermée, parcequ'il existe un ou deux évents de décompression dans le dos fermé du casque, que ce soit avec le Magni, ou le Gjallarhorn, et cet évent (ou port) semble beaucoup jouer dans la restitution des basses de ces casques fermés : profondeur, dynamique et impact.

Le Magni, tout comme le Gjallarhorn il me semble aussi, est très sensible à l'étanchéité des pads (qui n'ont pas de perforations et sont assez épais) et aussi, au clamping.
Par expérience (avec le Magni) : plus le clamping est fort, plus les basses sont intenses et profondes.
Certains, avec le Gjallarhorn, renforcent le clamping (en serrant la pince de l'arceau métallique, qui joue très bien le rôle), pour avoir un maximum de basses.

Ce qui est nouveau, avec le Gjallarhorn comparé aux premiers Magni, c'est l'intégration dans la cup en bois, du côté du driver débouchant sur l'oreille, d'un "horn" (pavillon) qui semble beaucoup influencer le son, et renforcer les basses et leur extension.

Dans le nouveau Magni, les photos du driver (toujours de calibre 50 mm avec sa membrane mixte mylar/graphène), montre également l'apparition d'un "bullhorn" (amorce de pavillon en bois) qui semble bien modifier le son d'après Ivan (de Kennerton), avec une réponse plus neutre et plus étendue vers le bas, par rapport aux premiers Magni.

Ci-joint, ci-dessous, la photo du driver du nouveau Magni, et en dessous de la première photo, celle du driver du Gjallarhorn 50 mm (ici la version modifié par John Massaria sur Head-fi ; l'autre modification de JM intégrant une modification d’étanchéité des deux ports "évents" du casque sur le dos arrière).

Image
Driver of the new Magni

Image
Driver of the Gjallarhorn JM Edition (modified) (with a different wood horn than that of the new Magni)


On se rend compte, ainsi, que le nouveau Magni et le Gjallarhorn 50 mm ont beaucoup de points en commun.

Le Magni serait plus neutre, mais très véloce et dynamique grâce à son driver électrodynamique et sa membrane high-tech composite mylar/graphène.

Le Gjallarhorn utilisant un driver électrodynamique, avec également une membrane high-tech mylar/graphène, aurait, avec son pavillon (horn) plus développé, une dynamique détonante, plus prononcée dans les basses, mais en restant très précise dans ce registre, comparée à un coup de canon, et qui semble beaucoup plaire aux amateurs américains (US) et russes de basses, à la fois en qualité et en quantité, au point même de faire de l'ombre au roi ortho-dynamique Abyss ..., c'est pas peu dire !

C'est vrai, que les casques électrodynamiques sont plutôt bons pour la dynamique ; celle des isodynamique est souvent plus sage.

Le Magni serait plus universel pour la musique (ouvert à tous les genres) ; celle du Gjallarhorn semble beaucoup plus ciblée Rock/electro/metal et Jazz ; ce n'est pas un casque pour le Classique, ni les musiques "douces" ...

Le Gjallarhorn semble apprécié par les bass-head, car il a une réponse en fréquence faisant la part belle aux basses (profondes, dynamiques et précises), avec un beau médium (très addictif), mais il semble volontairement atténué dans l'aigu (moins mis en avant, par exemple qu'avec l'Abyss (courbe de FR en V pour ce dernier), et même le Magni; ce dernier étant mieux équilibré).

Image
FR du Gjallarhorn 50 mm.

Enfin, il existe la très belle version Custom de @fullbass (sur head-fi) du Gjallarhorn 50 appelée "CANNON EDITION " (calibre 50 mm) ; une autre version du Gjallarhorn qui utiliserait un calibre plus petit (de 40 mm) (nouveau driver ?), et enfin, la version modifiée du Gjallarhorn 50 mm appelée "JM Edition" (en l'honneur de @John Massaria sur Head-fi qui a fait les modifications) (Nb : voir les photos de ces casques en fin de la page précédente).

Eric

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1113
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par Pierre Paya » sam. juil. 18, 2020 7:43 am

Bonjour Eric,

Le jour où je prends ma retraite, si Kennerton ne m'a pas viré avant, je te file la carte pour la distribution en France.
Bien entendu, si cela te tente. :D

Merci pour toutes ces informations très précises

Pierre
Système perso :
Stockage/ Lecteur / Streamer :
(Mini PC): https://www.ockelcomputers.com/sirius-a/ + Audirvana
Streamer / Dac Fidelio de Liedson
Ampli Viva Solista
Casque RAAL Requisite SR1a
Caisson de grave Paradigm Defiance V10

https://www.youtube.com/channel/UCzDsbR ... m6Q/videos

http://casques-headphones.com/

Luke
Messages : 362
Inscription : mer. nov. 07, 2018 3:15 pm

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par Luke » dim. juil. 19, 2020 8:52 am

Bonjour


L'intéressante version modifiée "JM Edition" (modified) avec niveau de basse ajustable de @John Massaria “

J aime bien cette approche qui sur certaines musiques trop genereuse en basse puissent être amadouées...

A voir l effet, la gestion : est ce avec des repères crantés par exemple, ou physique... sinon pour faire le reglage identique d’unnpas a l autre cela risque de devenir compliqué.

Bonne journée

Mattey
Messages : 9
Inscription : dim. oct. 28, 2018 7:57 pm

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par Mattey » mar. juil. 21, 2020 8:23 am

Bonjour,

J’ai réceptionné mon Thekk en début de semaine dernière. Il a fonctionné une douzaine d’heures avant que je ne commence mes premières écoutes, aujourd’hui il cumule une bonne cinquantaine d’heures de fonctionnement (dont plus de 20 sans écoute).

Voici mes toutes premières impressions :

- L’objet : je m’attendais à un casque plus gros, plus imposant. Il est finalement de taille assez modeste (notamment à côté de mon LCD-X), et de plus léger comme attendu :) . Il est beau, à mes yeux, également sobre, simple 8-) . Il semble bien fini. Il a – visuellement – un côté artisanal sans aucun doute : on discerne parfaitement l’intervention de « petites mains » dans la fabrication (par exemple au niveau des coutures des coussinets). Cela lui donne un côté « humain », comme tout bel objet issu d’un travail manuel. Mais cela pourrait laisser le sentiment que l’ensemble n’atteint pas le niveau d’une fabrication industrielle ultra rigoureuse et mécanisée/automatisée (comme par exemple chez Focal). Pour moi, c’est dans le temps que l’on fera – ou non – la différence, en fonction de la vitesse du vieillissement. Ce que j’apprécie, en dehors de ce côté « humain », c’est la possible de pouvoir démonter les différents éléments et de pouvoir les remplacer individuellement en cas de défaillance. La sacoche fournie est sympa, chic, suffisamment grande pour y placer le casque avec 2 câbles. Toutefois, elle n’est pas très rembourrée: pour le transport il s’agira d’être vigilant, on est loin de la grosse mallette professionnelle d’Audeze par exemple (quoique souvent inutile pour la plupart d’entre nous). Le câble est assez court, 2m, d’un diamètre important, et les connecteurs volumineux : l’ensemble semble solide et qualitatif, mais je ne saurai dire si les éléments électriques qui le composent sont à la hauteur de l’ensemble.

- Le confort : je ne vais pas y aller par 4 chemins, je suis aujourd’hui un petit peu déçu :roll: . A l’écoute et à la lecture des utilisateurs, je ne m’attendais pas à cela. Alors voilà ce qui ne me convient pas parfaitement, et qui est peut-être la conséquence de ma morphologie, c’est donc très personnel : l’appui des coussinets n’est pas tout à fait homogène sur l’ensemble de leur périmètre. L’appui est assez fort en arrière des oreilles, plutôt sur le bas du crâne, mais nettement plus faible en avant des oreilles, vers la mâchoire. Mon Chroma MD2, qui se fait totalement oublier, est plus confortable, et mon LCD-X bien que très lourd est également un petit cran au-dessus (les coussinets ne sont pas ceux d’origine, ils sont hyper moelleux). Alors c’est vrai que le Thekk est léger, qu’il ne demande aucun réglage avec son système de bandeau sur élastique permettant un ajustement automatique. Mais je me demande si un axe de rotation supplémentaire (comme sur les Audeze) pour permettre aux coussinets de bien venir se placer tout autour des oreilles et ajuster le « parallélisme », ne serait pas un atout pour améliorer l’appui. Je dois malgré tout relativiser quant à cette petite déception, car jusqu’à maintenant, et notamment à l’issue de ma plus longue écoute (2h30), je n’ai ressenti aucune douleur, aucune gêne forte, et j’ai fini par oublier que j’avais un casque sur les oreilles :D ! Et malgré des coussinets un peu fermes (gage sans doute d’un bon vieillissement, sans affaissement), et un appui du bandeau sur le haut du crâne un peu fort, je n’ai pas ressenti le besoin de reposer le casque par fatigue ou gêne. Donc je crois que mes premières impressions sont bien des premières impressions et qu’elles pourraient bien évoluer vers du 100% positif… J’ai connu cela avec le LCD-X qui m’avait semblé horriblement lourd et contraignant fortement le haut du crâne au tout début, et après avoir trouvé la bonne position et pris une certaine habitude après quelques heures d’écoutes, je trouve désormais ce LCD-X d’un bon confort (à condition d’avoir la tête calée, posée, sur un dossier).

- L’écoute : c’est la partie la moins simple, et la plus personnelle... peut-être aussi à relativiser car le casque est à peine rodé je pense et car je n’ai que 3-4 ans d’expérience dans le domaine du casque “audiophile”. Je ne suis donc pas certain de savoir toujours utiliser les bons qualificatifs pour décrire ce que j’entends et ressens. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur ;) !

J’ai écouté sur mon système tel que décrit dans ma « signature », sans doute à peine à la hauteur du casque 😉, en faisait des comparatifs directs avec mon LCD-X (pas pour la musique classique) et mon Chroma MD2 (pour tous les styles). Les morceaux écoutés venaient soit de mon NAS soit de Qobuz en streaming HiRes. J’ai fait quelques courtes écoutes également sur mon petit DAP (Fiio X5 III).

J’ai écouté une à plusieurs pistes des albums suivants (et d’autres aussi) :

Anthony and the Johnsons – The Crying Light
Christina Pluhar – Music for a While
Oumou Sanagre – Acoustic
Marris Jansons – Bruckner / Symphony N°1-9 (Live)
Ayo – Joyful
Ayo – Live at the Olympia
Gogo Penguin - Gogo Penguin
Gogo Penguin – Live at Abbey Road EP
Macha Gharibian – Joy Ascension
Clara Moto – Blue Distance
Dominique A – Eleor
Atrisma – Chrone
Ibrahim Maalouf – 14.12.16
Ibrahim Maalouf – Illusions
Natalia Ensemble – Malher V (DSD 256 binaural)
Leila Martial – Warm Canto (Baa Box)
Nicolas Godin – Concret and Glass
Fenella Humpreys – Vivaldi: The Four Seasons Recomposed by Max Richter
George Szell – Gustav Mahler / Symphony n°4


A l’issue des toutes premières écoutes, j’ai ressenti un gain très significatif en précision, en aération, et en extension dans l’aigu par rapport au Chroma MD2, cela m’a « sauté aux oreilles » immédiatement, c’est pour cela que je commence par ces points:

- j’ai eu le sentiment de mieux distinguer les instruments les uns des autres : chaque instrument de l’orchestre symphonique de la Radio Bavaroise mené par M. JANSONS et interprétant la 1ère de Bruckner, se détache mieux de la masse, et les timbres de chacun de ces instruments sont évidents et d’un réalisme qui me touche beaucoup. Je parviens à mieux apprécier les crescendo et decrescendo individuels qui contribuent à l’ensemble. Autant j’ai souvent le sentiment que le MD2 me présente un orchestre symphonique comme un tout, comme un ensemble hyper cohérent, avec un ressenti agréable me donnant l’envie de me « laisser bercer » sans me poser de question. Autant j’ai l’impression avec le Thekk que j’entends une somme d’instruments individuels, bien distincts et que j’imagine côte à côte ou les uns derrière les autres, contribuant individuellement à un rendu collectif, rendu qui est peut-être un peu moins cohérent qu’avec el MD2, sans que cela soit un défaut. Ainsi, pour utiliser un terme que je lis souvent, à mon sens le Thekk me semble plus « analytique » que mon MD2, et perd un peu de la facilité et de la simplicité du MD2. Ainsi,lors des premières écoutes, je ne me suis pas autant laissé porter par la musique avec le Thekk qu’avec le MD2, et le LCD-X. Après 4 ou 5 soirées de 1 à 2 heures d’écoute, je commence à mieux “comprendre” ce casque, et je me laisse aller, tout en profitant d’une quantité incroyable de détails, de subtilités que je ne percevais pas directement avec mes 2 autres casques.…Cela me donne envie de faire une analogie avec le monde des voitures (très) performantes que je connais un peu : passer du MD2 ou Thekk, c’est un petit peu comme si je passais d’une bonne auto dynamique GT voire GTi (comme une Golf GTi avec suspensions pilotées…), confortable et assez performante mais qui ne procure pas le ressenti de route nécessaire à la véritable performance, à une pure pistarde qui transmet dans le volant et les fesses toutes les infos nécessaires à un pilotage sportif et qui concède peu de chose au confort avec un chassis hyper rigoureux (comme une Mégane RS Cup). Dans les 2 cas, on prend beaucoup de plaisir, mais pas dans la même catégorie, et pour apprécier une Mégane RS, il faut savoir piloter et être capable de l’emmener sur des terrains ultimes… 😉

- les aigus vont clairement plus loin qu’avec mes 2 autres casques, en quantité et en qualité. Ils donnent plus de clarté, de lumière aux ensembles à cordes, mais aussi sur les cuivres vrombissants et poussés dans leurs retranchements. Le Chroma et le LCD-X ont un côté « mat » évident, beaucoup plus pour le LCD-X. Je ne ressens pas du tout cela avec le Thekk, qui d’ailleurs me fait penser à l’Utopia sur ce point, casque que j’ai toutefois écouté qu’une fois et il y a plus d’un an, peu de temps et dans des conditions qui sont celles d’une boutique peu adaptée. J’apprécie cet apport, il me manquait ce petit côté ouvert dans les hautes fréquences avec mes différents casques. C’est top!

- les voix, notamment dans l’album The Crying Light d’Anthony and the Johnsons, sont plus “intelligibles”, on distingue toutes les petites variations d’intonation, les petits « grains », les claquements de langue... Les voix sont tout simplement plus humaines et « réelles », comme présentes face à nous. Elles sont communicatives et on ressent tous les sentiments du chanteur qui vit son œuvre à 200%. En même temps, les « ssss » de Dominique A sont plus prononcés, moins lissés que par le MD2. Sans atteindre le côté désagréable de ces « sss » que j’ai pu entendre dans certains casques (plutôt des intra), on n’en est pas loin et il ne s’agit pas de trop monter le volume… (je suis sensible à ces sons disgracieux). Par rapport au MD2, les voix me semblent un peu plus mises en avant, quelque soit le répertoire, elles semblent plus centrées, mais c’est assez subtil et ne révèle ni une qualité ni un défaut à mes oreilles. Là encore, c’est carton plein pour le Thekk: j’adore ce qu’il me donne sur les voix, autant masculines que féminines, feutrées, lyriques ou même hurlantes (vous connaissez Bon Scott... ? )


Ensuite, je me suis aussi rapidement aperçu d’une énorme différence par rapport à mon Chroma MD2, et encore plus par rapport à mon LCD-X. Cette différence se situe au niveau des très basses fréquences :

- je n’écoute plus guère d’électro pure et dure, mais après avoir constaté que la contrebasse des ensembles de jazz écoutés manquait parfois un peu de présence, de corps, de matière, sur ses notes les plus graves, j’ai voulu tenter de la « grosse électro », à savoir 2 ou 3 pistes de l’album Blue Distance de Clara Moto, dans l’idée d’essayer de cerner plus facilement ce manque dans le « très grave », voire l’infra grave comme on dit parfois. La comparaison directe avec le MD2 et le LCD-X confirme mes premières impressions avec ces morceaux 100% synthétiques: avec le Thekk, quand les gros beats tapent dans mes oreilles et devraient me donner l’impression d’être face à une sono faite de hauts parleurs gigantesques restituant des centaines de watts dans les graves et infra grave (je m’attends à voir et ressentir le boomer vibrer), je ne retrouve plus ce que je connaissais avec tous mes casques… Le MD2 et encore plus le LCD-X savent me donner ces impressions de boomer, mais pas le Thekk. Il restitue sur ces beats très graves avec un son sec, détouré, dégraissé. J’avoue encore être très surpris par ce constat, assez déconcerté, d’après ce que j’avais cru comprendre de ce grand casque. Après avoir écouté le Thekk sur mon système sédentaire et mon DAP FIIO afin de vérifier l’influence du système en amont du casque, j’ai ensuite rechaussé le LCD et le MD2: je n’ai pas eu la sensation de basses « baveuses », de « boom-boom » artificiel ou exagéré, seulement une sensation physiologique (presque dans le ventre comme avec des enceintes), que je n’ai pas ou quasi jamais avec le Thekk. Mais, car il y a un mais: ces basses assez physiologiques du MD2 ou du LCD me semblent masquer un peu le reste du message sonore, surtout sur le MD2, un peu moins sur le LCD-X. Je le découvre seulement maintenant, car le Thekk laisse passer tout le reste en même temps que ces basses « lointaines ». A l’issue de ces constations, je me suis posé pas mal de questions: le LCD-X et le MD2 en font trop et le Thekk détient la vérité? Ou bien a-t-il besoin encore d’être rodé? Ou bien mes oreilles sont défaillantes et je ne perçois pas bien la restitution du Thekk ?

- j’ai ressenti de façon encore plus frappante ce manque dans le domaine des basses avec les grosses caisses (les vraies !) : alors qu’avec le MD2 (et bien sûr le LCD-X) je ressens la grosse caisse dans mes tripes presque que comme au concert, ou en acoustique sans amplification, avec le Thekk j’entends (plus ou moins) cette grosse caisse, mais avec peu de matière. N’écoutant pas particulièrement fort en général, quelque soit le casque, j’ai essayé de monter le son avec Thekk… Cela n’a rien changé au niveau de ces grosses caisses, et par contre j’ai vite trouvé l’écoute désagréable sur les médiums (mon ampli est puissant : j’ai à peine dépassé le 1er quart de la course du potentiomètre).

- par contre, sur des lignes de basse électrique, par exemple sur la 2ème piste du live à l’Olympia de 2007 d’Ayo, aucun souci de manque que j’ai avec les grosses caisses : la basse est comme je l’attends dans un concert de ce type, nette, propre mais pleine et pas sèche ni dégraissée au point de lui retirer toute sa saveur. Pour moi, dans ce cas de figure c’est parfait – dans ce type de musique et d’enregistrement - comme cela peut l’être avec les voix en général.


J’essaye de ne pas rester “bloqué” sur ce point des basses, car il y a par ailleurs énormément d’excellents points dans ce que me donne le Thekk. Par exemple:

- je retrouve les qualités du MD2 en termes de scène sonore, en passant un bon cran au-dessus : la présentation globale du Thekk est, je crois, plus réaliste, plus précise. La précision de la restitution globale, combinée à l’aération, me semblent contribuer à des scènes sonores plus crédibles. Ces scènes sont, sur de bons enregistrements, amples, larges, avec de la profondeur, et sans effet hyper latéralisé gauche-droite. Je distingue aussi mieux le placement des instruments dans l’espace, que ce soit sur un petit ensemble ou un grand orchestre. Bref, le MD2, comme le LCD-X sont nettement dépassés par le Thekk sur ce plan !

- les timbres de tout ce que j’ai pu écouter (instruments à vent, à corde..., voix, sons synthétiques) me semblent justes, évidents, et tout simplement fidèles à la restitution voulue par l’ensemble des intervenants (musiciens, techniciens et ingénieurs du son, etc...). Tout est là, rien ne semble manquer, rien ne dépasse: sensation de rigueur totale, dans le bon sens du terme. Les timbres sont tout simplement beaux, extrêmement agréables à mes oreilles, très naturels et comme mis à nus, sans maquillage ni « retouche ».

De façon plus globale, j’apprécie aujourd’hui énormément la restitution que m’offre le Thekk tant sur les petits ensembles classiques que les plus grandes masses orchestrales (symphoniques), mais aussi sur les voix lyriques: la restitution globale est superbe, hyper détaillée, précise :D :D :D . Du côté du jazz contemporain (voire dérivant un peu sur l’electro comme Gogo Penguin), et des musiques plus énergiques où les (infra) basses profondes sont essentielles, je suis pour le moment et avec certains morceaux seuleme, un petit peu moins emballé. Mais je crois que tout casque offre un compromis et que le casque unique parfait de A à Z n’existe pas (encore). Et puis mon DAC n’est peut-être pas à la hauteur (j’envisage d’investir, peut-être pour un Qutest). Alors après avoir douté lors des toutes premières écoutes, avec l’envie de reprendre mon MD2 pour retrouver les basses que je connaissais, depuis 4 ou 5 jours je ne touche plus ni au LCD-X ni au MD2, et je me régale tout simplement en écoutant petit à petit mes pistes préférées, en prenant un énorme plaisir, avec parfois la chair de poule qui arrive et/ou la sensation d’être au beau milieu d’une superbe salle de concert idéalement placé face à la scène 8-) :!: :!:

Je ne sais pas si je trouverais le temps de faire une seconde restitution à propos des prochaines écoutes, mais dans tous les cas ce sera plutôt pour septembre car les grandes vacances approchent, et il me faudra me contenter d’écoutes récréatives avec mon petit DAP FIIO, et les intras Kennerton Jimo, à moins que je ne résiste pas à la tentation d’emmener le Thekk... Car sur mon petit DAP, il fonctionne pas mal du tout, même si il faut pousser un peu le potentiomètre...

Matthieu.
Casques: Audeze LCD-X Fazor, Rudistor Chroma MD2 MKII et Kennerton Thekk
Ampli: Sugden Masterclass HA 4
DAC: Project Prebox S2 Digital
Streamer: SoTM sMS 200 Neo
Alim streamer: SoTM sPS500
NAS: Synology SQUEEZENAS-DS-218J
Streaming: Qobuz HiRes

Barette: Armature Electra F6
Cables alimentation: 2 Pangea AC-14SE MKII + 1 Pangea AC14 IEC
Cable USB: Analysis Plus purple
Cables ethernet: Pangea et Audiophonics
Cables RCA: Canare STAR QUAD L-4E6S

Musiques écoutées: jazz, classique, électro, rock...

Avatar de l’utilisateur
Milan
Messages : 393
Inscription : lun. oct. 01, 2018 1:58 pm
Contact :

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par Milan » mar. juil. 21, 2020 9:42 am

Merci pour ce grand retour Matthieu !

Au niveau du confort, as tu essayé de bien ajuster les pads sur tes oreilles en jouant sur leur rotation ?

Avatar de l’utilisateur
eric65
Messages : 937
Inscription : lun. oct. 01, 2018 7:56 pm

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par eric65 » mar. juil. 21, 2020 10:21 am

Merci également Matthieu pour cette grande revue du Thekk. :)

Pour les basses, tout est relatif : il y a plus de basses moyennes avec le Thekk versus Thror ; à l'inverse, il y a plus de sub-basses avec le Thror versus Thekk. Sur le Concert Live de Hans Zimmer (Live in Prague)riche en basses, il y avait bien assez de basses avec le Thekk, mais un léger manque avec le Thror, nécessitant d'augmenter le volume avec le Thror pour renforcer la dynamique dans les basses.
Sinon, pour avoir plus de basses en niveau, par rapport aux autres registres, il suffit d'écouter plus fort.

Enfin, pour le confort de port du Thekk, comme le suggère justement Milan, il suffit, dans votre cas, de mettre la position la plus épaisse des pads (par rotation circulaire des pads), non pas en arrière de l'oreille (trait de couture des pads en avant), mais en bas de l'oreille (trait de couture des pads en haut) : dans ce cas, la pression des pads sera identique en avant et en arrière de l'oreille. :)

Eric

Avatar de l’utilisateur
eric65
Messages : 937
Inscription : lun. oct. 01, 2018 7:56 pm

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par eric65 » mar. juil. 21, 2020 10:42 am

Pierre Paya a écrit :
sam. juil. 11, 2020 11:27 am
Voici le dernier email reçu de Ivan, en réponse à mes questions sur l'éventuel "nouveau" Magni et le Gjallarhorn :

Le Magni

To tell you shortly, it is not a new Magni, the driver is indeed the same as in Magni for now, and that is the only of their similarities. The main feature of this model is that it has an embedded horn, which is actually carved of wood and is a part of the cup itself (I specified on the photo attached).

Image

The design of the cup differs from Magni very much with different chamber and horn itself, which affect sound a lot. Their bass is very different from Magni's, the bass is much deeper, but due to the cups, it is not overloaded. Magni are much much more neutral.

Le Gjallarhorn (quel nom de m...e.....)

The current Gjallarhorns GH50 page https://kennerton.com/shop/gjallarhorn-gh-50/ Retail price is 1080 EUR, now with a huge discount of 25% for first 10 pcs, as you understand first 10 were already sold, I think the current price will be for a month or so.
There will be at least one another version with another driver, all I know at this point that the diameter of the driver will be different. The design of the cup takes a lot of time, it took 2 months to make current design by constant trial and error.


Tout n'est pas très clair pour moi, je demande ce que ceci veut dire :
I think the current price will be for a month or so
There will be at least one another version

Pierre
Rebonjour à tous.

Bonjour Pierre et Milan.

Un mea-culpa à faire (sans doute à partager avec Pierre ;) )

Le post de Pierre ci-dessus est trompeur et m'a complètement induit en erreur concernant le nouveau Magni, probablement suite à une incompréhension de Ivan (de Kennerton) suite à la demande de Pierre (à Ivan) pour des informations sur le nouveau Magni ainsi que sur le Gjallarhorn GH 50 (en particulier le tarif de ce dernier).

Ivan a dû croire, suite au mail de Pierre (de demande d'infos sur ces deux nouveaux casques), que Pierre pensait que le nouveau Magni correspondait en fait au Gjallarhorn Gh 50, et sa réponse a été faite dans le sens de montrer que le Gjallarhorn GH 50 n'était pas un nouveau Magni (même si il partageait le même driver high-tech avec membrane composite Mylar/graphène), mais bien un casque distinct, très différent du Magni, pour la sonorité (avec plus de basses pour le Gjallarhorn) avec pour nouveauté absolue pour le Gjallarhorn un "horn" (pavillon sculpté dans le bois) du côté de l'oreille du driver, chez le Gjallarhorn, mais pas chez le Magni ...

Le Magni reste donc le Magni (sans "horn" du côté de l'oreille), contrairement au Gjallarhorn.

Image

La photo du driver ci-dessus (dans le post de Pierre ci-dessus) correspond en fait au driver du Gjallarhorn GH 50, et non pas du nouveau Magni.

Alors qu'est-ce qu'il a de nouveau, le nouveau Magni ?

Et bien, c'est une évolution 3 du Magni, mais sans pose de "horn" du côté de l'oreille du driver (qui lui reste spécifique au Gjallarhorn), mais avec pourtant bien une pièce de bois sculptée, mais cette fois-ci en arrière du driver (côté dos fermé) et non pas en avant du driver (côté oreille), comme l'indique cette très complète nouvelle revue du nouveau Magni (génération 3 !).

Image

Image

https://soundnews.net/headphones/full-s ... ni-review/

Bonne lecture de cette revue (du nouveau Magni) en lien ci-dessus, et excusez moi de vous avoir induit en erreur concernant le driver du nouveau Magni (Magni évolution 3), qui est bien distinct (car sans "horn") du Gjallarhorn, casque quant à lui complètement différent du Magni, qui sonne moins neutre (car plus chargé en basses) que le nouveau Magni à la relecture de l'intervention d'Ivan (de Kennerton) dans le post ci-dessus de Pierre (à relire, mais après ré-interprétation complète du post ;) ).
(Nb : le Magni évolution 1 (celui de Pierre) diffère du Magni évolution 2 (celui que j'ai acheté) par la présence de 2évents (sur le Magni "1"), contre un seul évent (au niveau du logo Kennerton en forme tête de chauve souris sur le dos arrière du Magni "2").
Le Magni évolution 3 (Magni "3") intègre une fixation différente du driver sur une plaque arrière en bois (sculptée) intégrée directement aux cups (en anneau).

Eric

EDIT: ci-joint, la vidéo en anglais de la même revue (en anglais) de ce nouveau Magni "3" (évolution 3).

Dernière modification par eric65 le mar. juil. 21, 2020 1:30 pm, modifié 2 fois.

Thib
Messages : 112
Inscription : ven. avr. 19, 2019 12:26 pm

Re: Kennerton Odin mk2 et Odin 2019; Odin Thridi ; Thror; Thekk; Vali et Vali 2019; Magni et Gjallarhorn GH 50

Message par Thib » mar. juil. 21, 2020 1:16 pm

Bonjour à Tous,

Merci Matthieu pour ce retour détaillé et instructif!

Merci pour toutes ces informations Eric!

Bonne journée à tous
Serveur Roon Nucleus et Qobuz
Streamer/dac Mola-Mola Tambaqui
Platine Rega P10 et Prephono Aurorasound VIDA
Ampli Octave V16 + super black box
Casque Utopia/Lazuli Reference et Susvara/Lazuli Nirvana

Répondre