Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Les casques sédentaires
Avatar de l’utilisateur
Franck.T
Messages : 165
Inscription : dim. sept. 30, 2018 7:22 pm
Localisation : Orange 84
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Franck.T » mar. nov. 19, 2019 3:34 pm

Renecito a écrit :
mar. nov. 19, 2019 3:25 pm
Bonjour à tous,

je précise à toute fin utile, que je ne suis qu'un seul ami et non plusieurs à moi tout seul et que d'autre part, je ne souhaite pas que mon DT1990 me revienne avec des coques Grado, des pads Hifiman et un câble de chez "Meilleur-Câble.com".
Plus sérieusement, je suis en accord avec les conclusions de Franck, qui prend la mesure des choses, ne se fie pas qu'à son seul jugement et admet la perméabilité de nos ressentis.

René

P.S. Franck, je t'en prie, ne fais pas de misères à mon "Précieux" ! :mrgreen:
Dans la mesures où je connais une infime partis de tes démons j'ai ajouté un '' S '' au spécimen Renecitos, connaissant les origines de la dame avec qui tu partage ta vie je ne comprends pas que tu n'ai pas eu l'idée avant moi de choisir Renecitos... ahahaah....
Nombre d’années d’expérience : 10 ans
Matériel actuel : Koss ESP-95x + dac SMSL Sanskrit 10th/ Beyerdynamic DT1770 Pro - DT1990 Pro / ampli iFi Zen Can + dac Khadas Tone Board
Futures acquisitions prévues : peut-être un ADX5000 qui sait..
Types de musiques écoutées : Un peu de tout


https://www.dmaudio.net/

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » mar. nov. 19, 2019 5:44 pm

De Renecito à Panchito,

comme je n'ai pas le don d'ubiquité, je ne suis qu'un seul "petit René" et donc "Renecito" diminutif pratiqué au Mexique.
Franck vient de François qui se traduit Francisco en espagnol et qui devient Pancho au Mexique et donc dorénavant je vais t'appeler affectueusement "Panchito" ! :mrgreen:

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1211
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Pierre Paya » mar. nov. 19, 2019 5:45 pm

Bonjour Franck,

Bien d'accord avec René : Bravo pour la petite remise en question de ton travail ce n'est pas facile et montre ta grande honnêteté intellectuelle.

Mais pour ma part, je la connais depuis longtemps.

Pierre
Système perso :
Stockage/ Lecteur / Streamer :
(Mini PC): https://www.ockelcomputers.com/sirius-a/ + Audirvana
Streamer / Dac Fidelio de Liedson
Ampli Viva Solista
Casque RAAL Requisite SR1a
Caisson de grave Paradigm Defiance V10

https://www.youtube.com/channel/UCzDsbR ... m6Q/videos

http://casques-headphones.com/

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » mer. nov. 20, 2019 7:07 am

Bonjour à tous,

Est ce qu'un casque comme le DT1990 Pro permet de percevoir les orientations des enregistrements, sur les aspects de l'esthétique sonore et de la technicité ?
Dans le fil auquel j'ai participé sur HCFR, j'avais témoigné de mes perceptions, sur une même oeuvre, dans des productions différentes.
j'avais opté pour "le songe d'une nuit de sabbat" qui est le quatrième mouvement de la "symphonie fantastique" d'Hector Berlioz.
j'avais noté au fur et à mesure de mon écoute, les éléments qui me paraissaient évidents et je les retranscris tel quel :

Herbert von Karajan - Philharmonia Orchestra - 1954 - EMI
Mono agressive
Scène sonore sans profondeur
Dynamique importante
Analytique
Extrême basse présente
Grave proéminant
Aigu agressif

Charles Munch - Boston Symphony Orchestra - 1954 - RCA
Stéréo analytique mat
Scène sonore extra large et peu de profondeur
Dynamique importante
(les cloches sont au premier plan et couvrent les cordes)
Grave proéminant
Souffle de bande

Paul Paray - Detroit Symphony Orchestra - 1959 - Mercury
Stéréo analytique claire
Scène sonore extra large et peu de profondeur
Dynamique importante
Véracité des timbres
Il n'y a pas de couleur particulière de l'extrême basse à l'extrême aigu
Souffle de bande

Igor Markevitch - Orchestre des Concerts Lamoureux - 1961 - DGG
Stéréo avec effet tridimensionnelle
Scène sonore réaliste et en profondeur
Dynamique moyenne
Aigus un peu agressifs
Graves et basses un peu en retrait
Souffle de bande

Charles Munch - Boston Symphony Orchestra - 1962 - RCA
Stéréo analytique
Scène sonore large avec une profondeur moyenne
Dynamique importante
Timbres réalistes
Souffle de bande

Léonard Bernstein - New York Philharmonic Orchestra - 1963 - CBS
Stéréo globale
Scène sonore vaste et en profondeur
Léger manque d'aération
Dynamique importante
Timbres réalistes
Bruits de premier plan (peut être le chef)

Herbert von Karajan - Berliner Philharmoniker - 1965 - DGG
Stéréo avec effet tridimensionnelle
Scène sonore surréaliste avec profondeur (et pourtant je ne suis pas sur mon AKG K702)
Dynamique importante
Timbres réalistes et transparents
Placements des instruments un peu partout
Souffle de bande

Colin Davis - Royal Concertgebouw Orchestra - 1974 - PHILIPS
Stéréo avec effet de profondeur
Scène sonore avec du recul
Réverbération de la salle
Dynamique moyenne
Aération moyenne
Bruits de premier plan (peut être le chef)

Charles Dutoit - Orchestre Symphonique de Montréal - 1985 - DECCA
Stéréo avec effet tridimensionnelle
Scène sonore vaste et réaliste
Aération
Dynamique importante
Timbres transparents (cordes soyeuses)
Trop beau pour être vrai

Pierre Boulez - Cleveland orchestra - 1997 - DGG
Stéréo analytique
Scène sonore large avec peu de profondeur
Instruments scrutés avec timbres réalistes
Dynamique importante
Bruits de premier plan

Michael Tilson-Thomas - San Francisco Orchestra - 1998 - RCA
Stéréo réaliste
Scène sonore réaliste
Timbres réalistes et précis
Dynamique importante
Sans conteste la prise la plus "naturelle"

Je retire globalement de ces écoutes que l'"euphonie" n'est pas souvent au rendez-vous et que mon jugement sur le côté "outil d'analyse" de ce casque est vérifié.
Il décortique l'enregistrement et il n'y a pas de sensation de "couleur chaude", par contre si toutes les composantes sont favorables, le réalisme est ressenti.

P.S. pour ceux qui pensent que je suis fou de la "symphonie fantastique", ils se trompent, je suis fou de plein d’œuvres ! :zen:

A suivre.....

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » mer. nov. 20, 2019 7:24 am

Quelques mois plus tard, je me prêtai à un exercice similaire :

En ce moment j'écoute les concertos de Rachmaninov, dans la trentaine de versions à ma disposition et j'éviterai de distribuer la palme du meilleur pianiste (de son pays, du monde ou de la rue), car je prends des comprimés "anti-classt-hiérarchik". :wink:
Je vous ferai un retour au bout de ce marathon ......

J'ai réduis mon "marathon" à l'écoute du troisième mouvement du concerto n°3 de Rachmaninov, car ils sollicitent plus de pupitres et des contrastes dynamiques importants!
Il en ressort que le DT 1990 avec des pads "analytical" parait encore plus précis qu'avec les "balanced", sans perdre dans le registre grave.
J'avoue avoir été décontenancé par le rendu des prises de son les plus anciennes qui restaient nettement plus intelligibles que sur mes autres casques.
A aucun moment, je n'ai ressenti le "son typé Beyer" et j'ai pu apprécier des rendus différents d'un enregistrement à l'autre.
Brillant, mat, flou, analytique, avec de l'espace ou sans profondeur, tout y est passé sans phénomène constant.
A part que les trois dernières prises, les plus récentes, ont des caractéristiques assez proches et un peu étouffantes (un standard d'enregistrement ?).
Je considère que même si j'adore ce casque, il est avant tout destiné aux professionnels (surtout dans cette configuration), car il propose une écoute qui ne rajoute rien en terme d'espace sonore.
Vous héritez des espaces contenus dans la prise de son alors que sur d'autres casques, il y a rajout !
Je vous restitue, ci-dessous, mes notes prises dans l'écoute qui mettent en évidence que les enregistrements des années 50 n'on rien à envier à ceux plus récents au souffle de bande près (il y a de quoi se poser des questions sur les productions artistiques)!

Vladimir Horowitz, Albert Coates, London Symphony Orchestra 1930 HMV
Prise de studio monophonique "d'époque"
Le piano est intelligible
L'orchestre a un son "médium saturé"
Bande passante étroite

Vladimir Horowitz, Fritz Reiner, RCA Victor Symphony Orchestra 1951 RCA
Prise de studio monophonique équilibrée
Le son est agréable à écouter

Byron Janis, Charles Munch, Boston Symphony Orchestra 1957 RCA
Prise de son stéréophonique de studio très latéralisée et analytique
Précision des timbres
Quelques saturations sur les "Forte"
Quelques bruits dans le studio qui donne l'impression d'être au milieu
Globalement agréable

Van Cliburn, Kirill Kondrashin, Symphony Of The Air 1958 RCA
Prise de son stéréphonique Live très latéralisée
Bruits de spectateurs(Toux)
Les timbres sont agréables et réalistes
Les cordes sont fines
Le son global est mat

Byron Janis, Antal Dorati, London Symphony Orchestra 1961 Mercury
Prise de son stéréophonique de studio (Mercury) brillante, peu de réverbération
Précision des timbres car prise analytique
Globalement peu réaliste, mais agréable

Earl Wild, Jasha Horenstein, Royal Philharmonic Orchestra 1965 Chandos
Prise stéréphonique studio, vaste, très latéralisée mais enveloppante
Réverbération agréable
Les "Forte" sont confus
Le son global est brillant

Alexis Weissenberg, Georges Pretre, Chicago Symphony Orchestra 1968 RCA
Prise de son stéréophonique de studio sans profondeur
Proximité du piano et de l'orchestre un peu étouffante, mais la précision y est
Bruits des partitions qui se tournent
Le son global est mat et les basses puissantes

Vladimir Ashkenazy, André Previn, London Symphony Orchestra 1970 Decca
Prise de son stéréphonique de studio large et avec de la profondeur
Quelques saturations sur les "Forte"
Le piano est pris d'assez près avec des timbres réalistes
Le son global est réaliste

Rafael Orozco, Edo de Waart, Royal Philharmonic Orchestra 1973 PHILIPS
Prise de son stéréphonique de studio assez latéralisée et sans profondeur
Le piano est au premier plan
Le son global est mat
Prise de son irréaliste "Piano et orchestre dans votre salon"

Vladimir Horowitz, Eugen Ormandy, New York Philharmonic 1978 RCA
Prise stéréophonique live, équilibrée, pas trop latéralisée
Bruits de spectateurs
Timbres respectées, sans défaut
Nous sommes dans les premiers rangs du Carnegie Hall avec très peu de réverbération
La prise du piano est plus réaliste que sur la majorité des enregistrements de studios

Alexis Weissenberg, Léonard Bernstein, Orchestre National de France 1979 EMI
Prise stéréphonique studio pas trop latéralisée
Bruits de pupitres
Prise du piano réaliste
Les "Forte" sont agressifs dus à des résonances sur la salle d'enregistrement
Le son est empâté dans les graves

Martha Argerich, Riccardo Chailly, RSO Berlin 1982 PHILIPS
Prise de son live
Piano réaliste
Le son est empâté dans les graves du aux résonances de la salle

Zoltan Kocsis, Edo de Waart, San Francisco Orchestra 1983 PHILIPS
Prise de son stéréophonique avec profondeur
Piano intégré dans l'orchestre
Globalement réaliste dans un environnement un peu mat

Vladimir Ashkenazy, Bernard Haitink, Royal Concertgebouw Orchestra 1987 Decca
Prise de son stéréophonique dans un environnement vaste (CONCERTGEBOUW d'Amsterdam)
Son conforme avec une réverbération caractéristique du lieu
Le piano est intelligible et intégré à l'orchestre
Le son est globalement un peu gras

Howard Shelley, Bryden Thomson, Royal Scottish National Orchestra 1990 Chandos
Prise de son stéréophonique avec de l'espace
Piano bien intégrée
Belle prise agréable

Idil Biret, Antoni Wit, Polish National Radio Orchestra 2000 NAXOS
Prise de son stéréophonique avec de l'espace
Piano bien capté mais écrase un peu l'orchestre

Mikhail Pletnev, Mstislav Rostropovich, Russian National Orchestra 2002 Deutsche Grammophon
Prise de son stéréophonique dans un environnement réverbéré
Graves un peu envahissant et confusion sur l'orchestre et le piano

Stephen Hough, Andrew Litton, Dallas Symphony Orchestra 2004 Hyperion
Prise de son stéréphonique Live dans un environnement réverbéré
L'orchestre est très latéralisé, mais le piano bien intégré

P.S.
Source : Fichiers Apple Lossless lus sur iTunes 12.7.3.46 exécuté sur un portable ASUS GAMER, en système d'exploitation Windows 10, transmettant en protocole Airplay et en Wifi jusqu’à un point d'accès NETGEAR en 5 MHz, connecté en ethernet sur un switch distribuant en ethernet vers un lecteur réseau Yamaha WXC-50, connecté sur sa sortie PREAMP en gain fixe à un AUDIOPHONICS K214.

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1211
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Pierre Paya » mer. nov. 20, 2019 7:28 am

Bonjour René

C'est intéressant ce que tu as fait, merci pour ce partage.
Je viens de lire avec attention tes deux posts bien détaillés.

En même temps, tu pourrais faire le même type de comparaisons avec un très grand nombre de casques, même de gamme basse/moyenne.
Et tu percevrais les écarts de dynamique, les différences de perception de la scène sonore, le niveau (pas la qualité) de l'aigu, le niveau (pas la qualité) du grave etc...

As-tu comparé le DT1990 a un casque haut de gamme, comme par exemple l'Utopia, le Susvara ou mieux, le Mysphere 3.2 ?
Mais il y en a d'autres ...

Le DT1990 en est bien loin en termes de précision, de détourage des interprètes, de véracité des timbres, de richesse harmonique, de transparence, d'aération entre les pupitres.

Pour moi et pour répondre à ta question :

Est ce qu'un casque comme le DT1990 Pro permet de percevoir les orientations des enregistrements, sur les aspects de l'esthétique sonore et de la technicité ?

Je réponds : Pas vraiment non...

Pierre
Système perso :
Stockage/ Lecteur / Streamer :
(Mini PC): https://www.ockelcomputers.com/sirius-a/ + Audirvana
Streamer / Dac Fidelio de Liedson
Ampli Viva Solista
Casque RAAL Requisite SR1a
Caisson de grave Paradigm Defiance V10

https://www.youtube.com/channel/UCzDsbR ... m6Q/videos

http://casques-headphones.com/

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1211
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Pierre Paya » mer. nov. 20, 2019 7:38 am

J'ai envie d'ajouter que ce qui manque au DT 1990, c'est une charge à la hauteur des ces HP...

A l'écoute ce casque est pour moi "flou" par rapport à beaucoup d'autres, et tant que Beyer continuera a utiliser des coques en plastique à l'acoustique interne peu contrôlée, (Et c'est pour cette raison que notre ami Franck se prend la tête) je ne vois pas comment cela pourrait changer

Pierre
Système perso :
Stockage/ Lecteur / Streamer :
(Mini PC): https://www.ockelcomputers.com/sirius-a/ + Audirvana
Streamer / Dac Fidelio de Liedson
Ampli Viva Solista
Casque RAAL Requisite SR1a
Caisson de grave Paradigm Defiance V10

https://www.youtube.com/channel/UCzDsbR ... m6Q/videos

http://casques-headphones.com/

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » mer. nov. 20, 2019 8:32 am

Bonjour Pierre,

Non, je n'ai pas comparé le DT1990 Pro aux Mysphere, Susvara ou Utopia.

Par rapport à de tels modèles, ton ressenti doit être significatif et ce casque doit paraître flou en regard des casques cités.
Je pense que pour l'écoute au casque tout est une question d'échelle.
Le paradoxe est que pour ce casque, dans sa version originale non modifié, l'orientation voulue par le constructeur permet de mieux scruter un enregistrement que d'autres casques de sa catégorie ou de catégories légèrement supérieures.
La comparaison avec un Audeze LCD2-F, une Focal Elear ou son grand frère T1 sur le seul critère de l'analyse sonore est en faveur nette du DT1990.
Cela ne veut pas dire que c'est satisfaisant dans une optique d’authenticité proche du concert, régulièrement assénée par les tenants du "ça doit sonner comme au concert".
Mes propres attentes sont plus pondérées, car les constats de la diversité des rendus des concerts ou des prises de sons, me font plutôt opter vers un plaisir euphonique avec un minimum de véracité.
Le critère qui me fait rechercher un mieux est moins l'équilibre perfectible, mais la résolution qui améliore les timbres et l'image.
Mes points de comparaison actuels sont des casques électrostatiques qui sont concrètement meilleurs sur ces critères.

En tout cas, en regard de ces casques performants, mon DT1990 est clairement inférieur, mais me propose une aussi grande satisfaction, car mon écoute est avant tout musicale.

René ;)

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1211
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Pierre Paya » mer. nov. 20, 2019 9:34 am

Oui, j'ai compris.

Je pense comme toi concernant "la diversité des rendus des concerts"....
Impossible de comparer avec une installation fixe sédentaire qui elle, sonne toujours de la même façon

Pierre
Système perso :
Stockage/ Lecteur / Streamer :
(Mini PC): https://www.ockelcomputers.com/sirius-a/ + Audirvana
Streamer / Dac Fidelio de Liedson
Ampli Viva Solista
Casque RAAL Requisite SR1a
Caisson de grave Paradigm Defiance V10

https://www.youtube.com/channel/UCzDsbR ... m6Q/videos

http://casques-headphones.com/

Avatar de l’utilisateur
Franck.T
Messages : 165
Inscription : dim. sept. 30, 2018 7:22 pm
Localisation : Orange 84
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Franck.T » mer. nov. 20, 2019 3:20 pm

On en reparle quand je repasse à Nîmes, le casque remis à plat et juste optimisé sur les pads ne donne pas le même rendu. Le terme flou me semble un peu exagéré, un 1990 d'origine en pads analytic d'origine n'est a mon sens pas moins bon que n'importe quel Focal hormis L'Utopia. Et j'ai envie de dire encore heureux vu qu'on parle d'un produit qui coûte juste 10x plus cher qu'un DT1990. Le truc c'est qu'il est difficile de rendre compte d'une écoute sans laisser ses propres a priori de côté. Quand on cherche une typicité qui n'est peut-être qu'à la marge dans la signature d'un casque on la trouve, par exemple avec Grado alors que le GS3000e est un superbe casque personne n'en parle sûrement le poids de la marque dans les mémoires... Je faisais cette remarque à Renecito lors d'une conversation au cours de la quelle je lui expliquais avoir entendu un moustique voler près de mon cou (moustiques tigre en quantité par chez moi), le tout en ayant un casque sur les oreilles. Et cela m'est arrivé plus d'une fois, aussi je me suis posé la question de la capacité d'attention dont notre cerveau est capable, tout comme sa capacité à pondérer d'autres éléments...

Le truc c'est de ne pas oublier qu'à la base ce n'est pas un casque destiné aux audiophiles, nous en faisons une utilisation détournée plus ou moins réussi avec du bricolage. En revanche si je devais citer un exemple de casque flou c'est clairement pas le DT1990 qui me viendrait à l'esprit, ne souhaitant froiser personne je dirai juste que le casque au quel je pense coûte juste entre 2000€ et 3000€ et qu'il est assez récent. Pas de parti pris, une simple écoute de grand ensemble de classique suffirait à le démontrer...

D'ailleurs il est pour moi intéressant de constater à quelle mauvaise fois certains utilisateurs peuvent s'adonner, la plupart du temps beaucoup confondent choix personnel libre et légitime avec une valeur absolue. De là il entendent faire de leur attentes ou de leur perception une sorte de repère universel, je n'irai pas jusqu'à dire que la réputation virtuelle de leur avatar de forum audiophile devient un prolongement de leur réalité mais presque...

Le fait est que pour les marques la valeur universelle c'est les volumes de ventes et c'est normal, sur ce point chez Beyer ils mènent bien leur barque. Ils ont fait le choix de faire un bon driver moyennement optimisé et d'en vendre des milliers, plutôt que de vendre des centaines de casques plus ou moins mieux optimisé !

Comme je le dis souvent avec Renecito, j'ai espoir que Beyer frappe fort pour le centenaire de la marque avec tout leur savoir faire dans un flagship comparable à de l'ADX5000. L'espoir fait vivre car la date est proche c'est en 2024...

Répondre