Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Les casques sédentaires
Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Le DT 1990 Pro interprète la sonate D.960 de Schubert

Message par Renecito » lun. févr. 17, 2020 3:24 pm

Florilège de la Sonate pour piano D.960 de Schubert, pour apprécier les captations sonores et leurs conséquences sur l’écoute au casque.

Le casque choisi est le Beyerdynamic DT 1990 Pro, précis, dynamique, résolvant. Un vrai casque de « monitoring » parfaitement adapté à l’écoute du piano, ou les moindres esthétiques sont mises en évidence et ou la monotonie est impossible.

En 1967 Wilhelm Kempf enregistre la dernière sonate pour piano de Schubert pour Deutsche Grammophon. Le piano est en profondeur légèrement sur la gauche, le réalisme d’un concert dans une salle de proportion moyenne. La prise de son analogique présente un léger souffle de bande. Il n’y a aucune accentuation particulière d’un registre. Un sans-faute, qui n’est plus dans les canons d’aujourd’hui.

5 ans plus tard, pour PHILIPS, Alfred Brendel enregistre dans une atmosphère plus présente. Le souffle de bande est aussi perceptible que pour Kempf, mais les timbres nous enveloppent dans une qualité plébiscitée à l’époque. L’équilibre sur l’ensemble du clavier est excellent, mais nous ne savons ou nous situer, car nous ne sommes évidemment pas au concert.

La même année à Salzburg, Sviatoslav Richter est capté en direct. Le piano est loin devant nous, avec une accentuation du registre aigu. La dynamique est restreinte et seule l’expressivité du génial pianiste en témoigne. Cette prise de son, plus précaire que les deux précédentes, n’oblitère pas la qualité de l’interprétation. Cet enregistrement publié dans une édition japonaise a une concurrente chez SUPRAPHON enregistrée à Prague la même année, qui nous fait entendre des bruits de public, avec un son légèrement plus présent.

Dans un son colossal, Claudio Arrau est devant nous, son souffle est perceptible. Ce piano dans notre « salon » est prenant. La technique de PHILIPS est superlative mais très loin du concert en cette année 1981.

Six années ont passées et la légende du clavier Vladimir Horowitz confie son jeu pianistique à DGG. Avec des tempos plus vifs que les précédentes interprétations, nous entendons un piano proche, devant nous, réaliste et sobre. La qualité des timbres est magnifique à l’égal du toucher. Le choix de la proximité est justifié par un jeu avec très peu de pédale. En 1987, nous sommes dans l’ère numérique et il n’y pas le moindre souffle.

Également en 1987, le encore jeune Maurizio Pollini de 45 ans, confie au même éditeur sa version et nous sommes dans un son dynamique, présent, sans recul, certainement pas au concert, mais que cela est beau. En tout cas, nous n’avons pas la tête dans le piano et c’est déjà pas mal. L’interprétation est elle de grande qualité, dans une vision plus « objective » que « romantique ».

Jamais deux sans trois pour Alfred Brendel, qui confie aux micros, toujours pour PHILIPS en 1988 et en numérique. La prise a plus de recul que la précédente et nous fait apprécier le jeu orchestral du grand pianiste. Nous sommes au premier rang.

En 1991, Radu Lupu enregistre pour Decca, avec de la distance, un son authentique dans les standards de l’éditeur avec un équilibre spectral excellent. Un jeu sobre et puissant magnifiquement capté, nous sommes au concert.

Toujours pour Decca, Andras Schiff joue sans alanguissement, dans une atmosphère réverbérée. Cet enregistrement de 1992 présente une image distante qui homogénéise le piano et je dois être situé au dixième rang.

EMI classics présente Christian Zacharias en 1995, dans un son en proximité et large, car nous sommes devant le pianiste. Le clavier va de gauche à droite, des aigus aux graves, évident non ?

Entre 1989 et 1995, Michel Dalberto a enregistré le corpus pianistique de Schubert pour Denon dans un son naturel, avec une grande dynamique. La distance à l’instrument est idéale, sans perdre de la précision sur les timbres. Une interprétation sensible amène à une grande réussite.

Murray Perahia en 2002, pour Sony Classicals, nous livre une interprétation captée magnifiquement, dans une atmosphère à la fois présente, réverbéré, précise et réaliste. Nous ne sommes pourtant pas au concert !

La même année, tout en pudeur, Mitsuko Uchida nous livre un son réaliste. PHILIPS est à l’œuvre, dans une esthétique se rapprochant de Brendel deuxième manière, loin de celle d’Arrau. L’interprète est dans la confidence totale et nous emmène dans son monde.

Un bond de douze années, nous confronte à Daniel Barenboim chez DGG, dans une esthétique brillante ou les aigus, les médiums et les basses rivalisent. Le son est démonstratif, avec le souffle de l’interprète, le jeu de pédales. C’est beau, mais ….

Deux années plus tard, en 2016, le jeune Adam Laloum se livre pour MIRARE. Le son est très présent et l’on entend le souffle du pianiste dans un micro et pourtant le clavier ne s’étale pas devant nous. Une atmosphère mate nous enveloppe, mais les forte sont maitrisés.

Krystian Zimerman, dans une expression affirmée, nous emporte dans un son dynamique, brillant, large et dans la table d’harmonie. C’est beau et sensible, mais unique dans une esthétique impossible au concert. La Deutsche Grammophon montre toute sa maitrise technique qui nécessitera dans une écoute au casque, un modèle résolvant et précis.

Nous finissions ce florilège par l’année 2017, en attendant d’autres …….

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » jeu. sept. 03, 2020 8:05 am

Bonjour,

jusqu'ici, j'ai témoigné surtout du DT1990, car son équilibre et surtout ses transitoires me l'ont fait préférer à beaucoup d'autres casques.
Néanmoins, depuis que je pratique l'égalisation, un autre Beyerdynamic, au départ moins équilibré, a pu me proposer une grande écoute, car il va plus loin sur la capacité "temporelle" ou la notion de "vitesse", très polémique dans sa définition.

Je vous présente mon égalisation du T1 gen.2 :

Mesure faite avec le MiniDSP HEARS.

Egalisation prédictive dans le logiciel REW pour déterminer les filtrages nécessaires
Image

Application des filtrages dans le plugin MATHAUDIO installé dans FOOBAR
Image

Présentation différente de l'égalisation prédictive (sans inversion des filtres)
Image

Je limite volontairement l'égalisation au minimum de filtres, en l'occurence 4, pour diminuer les éventuels déphasages que j'aurai bien du mal à mesurer, en l'état de mes moyens techniques.

Le résultat "perfectible" corrige nettement les plus gros déséquilibres et j'avoue être encore surpris de l'efficacité de la méthode.
L'écoute égalisée présente une grande pertinence sur les timbres avec des violons par groupe ou en solo, beaucoup plus "réalistes" que sans correction.
Les médiums deviennent excellents et les basses dignes de grands casques !

Que demande le "René" ?

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Franck.T
Messages : 165
Inscription : dim. sept. 30, 2018 7:22 pm
Localisation : Orange 84
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Franck.T » jeu. sept. 03, 2020 8:23 am

Vivement que tu craque sur le T1 3e génération qui vient d'être annoncé, nous auront des mesures et autres infos hihihi 8-)
Nombre d’années d’expérience : 10 ans
Matériel actuel : Koss ESP-95x + dac SMSL Sanskrit 10th/ Beyerdynamic DT1770 Pro - DT1990 Pro / ampli iFi Zen Can + dac Khadas Tone Board
Futures acquisitions prévues : peut-être un ADX5000 qui sait..
Types de musiques écoutées : Un peu de tout


https://www.dmaudio.net/

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » jeu. sept. 03, 2020 8:30 am

Franck.T a écrit :
jeu. sept. 03, 2020 8:23 am
Vivement que tu craque sur le T1 3e génération qui vient d'être annoncé, nous auront des mesures et autres infos hihihi 8-)
C'est peu probable mon ami, mais comme tu commences à me connaitre, le René est fragile, influençable, manipulable, fétichiste, collectionneur, maniaque, obsédé, emporté, complètement cinglé !

Brouuuu, ça fait du bien, vous devriez tous essayer ......... pas une thérapie ........ non un Beyerdynamic ! :mrgreen:

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Cladane
Messages : 800
Inscription : lun. oct. 01, 2018 11:58 am
Localisation : Ornans 25 FR
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Cladane » jeu. sept. 03, 2020 12:14 pm

Bonjour René,

Je ne suis toujours pas adepte de l'égalisation bien que le SR1a en fait est égalisé (=BSC dans la boîte ou dans l'amplificateur si en direct) ;) mais, en tout cas, l'analyse comparative des enregistrements est très sympa tout du moins dans mon approche 'mélomane' de l'audiophilie.
La raison pour laquelle le casque ET le système depuis le DAC doivent approcher d'une certaine 'justesse' vis-à-vis de l'enregistrement.
Sympa encore l'analyse 8-)
Premier système hifi en 1978: platine Technics, ampli SCOTT, enceintes 3A, disques DG.
Système : Barrette Nodal Audio LMP2 + P0, Melco N1ZH/2, EmmLabs NS1 + DV2, Viva Solista 845 Elrog, Susvara, Utopia, Raal SR1a, MySphere 3.2, LCD4, Empyrean, Odin mk2, HD800 moddé, câbles Nodal P0-AbsolueC Réf XLR-Esprit secteur-DHC Prion4-X16 Plussound
SUB Sunfire Atmos XT265
Enceintes Voxativ Hagen
Nucleus +, Roon
Musiques: Symphonies, Concerti violon/piano.

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » jeu. sept. 03, 2020 12:46 pm

Bonjour et merci Claude,

pour ce retour qui me fait plaisir car axé sur ce qui nous rapproche, notre passion de mélomanes.

Fils de pianiste, le piano fait partie de ma vie, même si ma persévérance en tant que pratiquant c'est vite effondrée, mais les interprétations des grands pianistes m'ont conquises et je ferai certainement un mauvais critique musicale tant mon enthousiasme pardonne toutes fautes.

Pour revenir à mon comparatif (et j'en fais sur beaucoup d’œuvres, comme un affamé de sensibilités variées), la capacité de mon casque de type "monitoring" dissèque plus que beaucoup d'autres, les subtiles nuances de touchers, d'ambiances et de positionnements du ou des microphones.
En plus, certaines oeuvres me collent à la vie et je suis curieux de toute nouvelle proposition.

En ce moment, j'écoute un maximum d'interprétations de l'oeuvre pour piano de Debussy et mon imaginaire est sacrément sollicité et bénéfique concrètement à ma santé !

Amicalement

René

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
eric65
Messages : 1092
Inscription : lun. oct. 01, 2018 7:56 pm

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par eric65 » jeu. sept. 03, 2020 3:50 pm

Renecito a écrit :
jeu. sept. 03, 2020 12:46 pm
Bonjour et merci Claude,

pour ce retour qui me fait plaisir car axé sur ce qui nous rapproche, notre passion de mélomanes.

Fils de pianiste, le piano fait partie de ma vie, même si ma persévérance en tant que pratiquant c'est vite effondrée, mais les interprétations des grands pianistes m'ont conquises et je ferai certainement un mauvais critique musicale tant mon enthousiasme pardonne toutes fautes.

Pour revenir à mon comparatif (et j'en fais sur beaucoup d’œuvres, comme un affamé de sensibilités variées), la capacité de mon casque de type "monitoring" dissèque plus que beaucoup d'autres, les subtiles nuances de touchers, d'ambiances et de positionnements du ou des microphones.
En plus, certaines oeuvres me collent à la vie et je suis curieux de toute nouvelle proposition.

En ce moment, j'écoute un maximum d'interprétations de l'oeuvre pour piano de Debussy et mon imaginaire est sacrément sollicité et bénéfique concrètement à ma santé !

Amicalement

René
Bonjour René.

Fils de pianiste ; amateur de Debussy ; grand mélomane amateur de piano (mais bien incapable d'en jouer au niveau que je souhaiterais ...)

En voilà des points commun ! :)

Ah, Debussy au piano ! :P

L'un de mes morceaux préférés est "La Cathédrale Engloutie", pour son atmosphère, sa profondeur, ses nuances ... si possible joué sur un Piano Bösendorf Imperial, ou un grand piano Erard à l'ancienne (cordes droites), comme celui joué par ma mère pianiste amateur de haut niveau (sur son Erard demi-queue ou plus modestement (par rapport à l'Imperial) son Bösendorfer d'occasion de 2 m).





Sinon, bien ton égalisation linéarisant la bande de fréquence 60-1200 Hz, et d'une certaine mesure, la bande 2000-5000 Hz, pour ton Beyerdynamic T1 gen2.

C'est important pour une reproduction fidèle des voix humaines (et donc du piano par la même occasion ;) :) ).

Bon rétablissement (du Covid ?)

Eric

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » jeu. sept. 03, 2020 4:35 pm

Bonjour Eric,

oui, "la cathédrale engloutie", un des sommets du Livre I des Préludes et la poésie de "La terrasse des audiences du clair de lune" du Livre II, ou l'explosion sonore des "Feux d'artifice", de la musique pour l'imaginaire dans des harmonies au style personnel du grand Claude Debussy.

Effectivement je suis en rétablissement d'une rupture totale du tendon quadricipital et ça va être long, donc ....... en prescription personnel ...... écouter tout Debussy par plein d'interprètes ! :mrgreen:

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Cladane
Messages : 800
Inscription : lun. oct. 01, 2018 11:58 am
Localisation : Ornans 25 FR
Contact :

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Cladane » jeu. sept. 03, 2020 8:13 pm

De mon côté je ne suis pas fils de musiciens, ni musicien du tout en plus, mais j’ai le même prénom que Debussy :mrgreen:

En effet, le piano est pour moi l’instrument qui permet d’obtenir la plus grande bande passante de tous les instruments acoustiques.
Mais pas que, il émet aussi la plus large gamme d’harmoniques et, personnellement, je n’ai pas trouvé de casques qui rendent réellement un piano.

Ma dernière écoute en Concert avec enregistrement binaural avec mon ZOOM5 pour comparer à la maison date de Janvier : Aglaya Zinchenko (Süddeutsche Zeitung: peintre sonore) jouant Chopin. Et originaire de St Pétersbourg :!:

Actuellement, la meilleure approche pour moi est obtenue avec les enceintes Voxativ en écoute proximale + caisson. Le SR1a est très fidèle avec de l’extension dans l’aigu mais meilleure approche aux Voxativ dans le sens d’une plus grande perception de la richesse harmonique par rapport au casque (certainement l’air remué autour des enceintes).

En aparté, les Concerts reprennent en petites formations. Mi-Septembre j’ai dégoté :

Le Concert Spirituel, Hervé Niquet donnant Georg Friedrich Haendel.

Quatuor Yako donnant Ludwig van Beethoven Quatuor n°10 op.74 Philip Glass Quatuor n°2 Claude Debussy Quatuor

Orchestre de chambre de Lausanne, Alisa Weilerstein, violoncelle, Joshua Weilerstein, direction donnant:
Joseph Haydn, Symphonie n°88
Dimitri Chostakovitch, Concerto pour violoncelle et orchestre n°1 op.107
Wolfgang Amadeus Mozart, Symphonie n°36 «Linz»
Premier système hifi en 1978: platine Technics, ampli SCOTT, enceintes 3A, disques DG.
Système : Barrette Nodal Audio LMP2 + P0, Melco N1ZH/2, EmmLabs NS1 + DV2, Viva Solista 845 Elrog, Susvara, Utopia, Raal SR1a, MySphere 3.2, LCD4, Empyrean, Odin mk2, HD800 moddé, câbles Nodal P0-AbsolueC Réf XLR-Esprit secteur-DHC Prion4-X16 Plussound
SUB Sunfire Atmos XT265
Enceintes Voxativ Hagen
Nucleus +, Roon
Musiques: Symphonies, Concerti violon/piano.

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 196
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Casques Beyerdynamic - Pro - Hifi - Optimisations

Message par Renecito » ven. sept. 04, 2020 7:43 am

Merci Claude,
Les concertos pour violoncelle de Shostakovich, des pépites !
Image

Ce matin, j'ai transféré mon Beyerdynamic T1 de l'amplification THX (zéro distorsion, zéro bruit, zéro tout diront les malveillants) vers mon vieux préampli QUAD 44 auquel on a rajouté une prise casque.
J'avais déjà utilisé le T1 sur le QUAD car il était le seul casque à avoir une meilleur compatibilité avec l'impédance de sortie du préamplificateur.
Depuis que j'utilisais une égalisation je n'avais pas apprécié le résultat sur la vieille chose qui doit présenter théoriquement des mesures inférieures à la majorité de mes "bouzins".
L'écoute ne me surprend pas sur sa qualité et en même temps m'interroge sur mes propres raisonnements.
Le schéma électronique du QUAD est éprouvé, simple et réalisé à partir d'AOP Texas TL071 et sur un casque aussi "compliqué" que le T1, c'est peut être le meilleur compromis de tout mes essais.
La tenue du casque dans l'infra-basse est probante, les impacts sur tout les registres ne sont pas émoussés, les agressivités sont lissés, les violons sont "fruités" :mrgreen: et surtout les distorsions ou bruits sont en dessous de la plage dynamique.
Que conclure, pour moi même, les électroniques dédiés casques ne m'apportent rien de mieux, en dehors de certaines connectiques plus adaptées, alors que mon préamplificateur, que je possède depuis 40 ans, surprendrait plus d'un !

Bonne journée à tous

La Vieille Chose

Image
Image

Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702 - AudioTechnica AD900X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro -
OK3D Precioso, TE.V3 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - STAX SR-207, SR-L700
Casques vendus : KOSS ESP95X - Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Répondre