Crossfeed au casque

Les lecteurs de fichiers et lecteurs réseau
Avatar de l’utilisateur
PerArBoutog
Messages : 90
Inscription : lun. déc. 10, 2018 4:04 pm
Localisation : Le Relecq Kerhuon
Contact :

Crossfeed au casque

Message par PerArBoutog » mer. avr. 28, 2021 12:35 pm

Bonjour à tous,

je lance ce sujet, abordé sur le fil consacré à l'Antipodès suite à une réflexion de Pierre Paya sur la notion de "scène sonore" au casque. En plusieurs autres fils et occasions, ce débat sur la scène sonore au casque comparativement à l'écoute aux enceintes resurgit périodiquement, en fonction, le plus souvent, de la psychoacoustique de chacun versus la signature propre aux casques sur cet aspect.

Luke a évoqué l'utilisation de DSP de crossfeed, c'est à dire, si je comprends bien, un moyen numérique de "corriger" la stéréophonie parfois caricaturale au casque, pour aboutir à une sensation plus proche de l'écoute aux enceintes, où le son produit par chacune des enceintes est capté et compensé par les deux oreilles, ce qui permet au cerveau de reconstituer une scène sonore "crédible" (ou pas !). D'aucuns jugent que le crossfeed rend l'écoute moins fatigante, d'autres plus immersive...

Je suis tout à fait béotien dans le domaine. En lisant Luke, j'ai installé sur foobar2000 deux plug-in DSP de crossfeed, xfeed et meier crossfeed, assez différents dans leur "ergonomie", et aux effets aussi assez différents. Mais les modification apportées au signal sont très importantes dans les deux cas. Tous les utilisateurs s'accordent pour conseiller de nombreux essais pour trouver le bon usage de ce type de DSP, et pour dire que c'est une affaire de goût personnel. Certes...

Mais peut-être que, dans cette recherche, certains parmi vous pourront m'aider à gagner du temps en me suggérant au choix : des principes d'utilisation (avec tel ou tel type d'enregistrement par exemple), des enregistrements précis où le gain est spectaculaire, ou au contraire quand et s'il faut impérativement l'éviter.

À ce stade, je considère ce procédé comme quelque chose du même ordre que l'égalisation, le pad rolling ou le tube rolling (et plus généralement comme une optimisation potentielle, sans plus ni moins de valeur foncière que le changement, radical, d'un DAC, cable, ampli ou casque.)

Merci par avance de vos retours éclairés et éclairants !

Pierre
Kennerton Tveggi Galdraföðr - Vectura C - Fostex HPA8-mk2
Focal Chorus 706V - Cambridge Audio Azur 340 A - M-Audio AV30 - Cowon D2+ - Meze 99 Classics
https://open.qobuz.com/playlist/2627740 ;)

Luke
Messages : 540
Inscription : mer. nov. 07, 2018 3:15 pm

Re: Crossfeed au casque

Message par Luke » mer. avr. 28, 2021 2:00 pm

Bonjour à tous, bonjour Pierre

Je n'ai pas grande expérience ou/et compréhension du phénomène, mais si je connaissais le principe dans son résumé Roon offrant cette possibilité je m'y suis attardé.

La scène sonore est un exercice virtuel dépendant du mixage et de la position du fameux triangle équilatéral enceinte / auditeur afin, comme tu l'écrivais, que notre cerveau reconstitue une scène en largeur et profondeur (voir hauteur dans certains cas.)

Roon propose trois réglages, celui par défaut, celui proposé par Chu Moy et un autre de Jan Meier (ces deux personnes m'étant complètement inconnu :)

Je suis resté sur celui de Chu Moy qui consiste à choisir la fréquence de 700 Hz et un niveau de 6dB.
Monter plus haut en fréquence présente "l'inconvénient" naturel de mieux cerner la provenance du signal, ce qui aux enceintes est naturel, devient dans ces cas très artificiel au casque.

Je n'utilise pas le CrossFeed quand la profondeur de la scène est grande (justifiée par exemple par les compositions orchestrales, symphonique, concert dans une église..) et lorsque la réverbération est déjà très accentuée (Sinead O'connor House of the rising Sun) car personnellement, la scène que je perçois dans ces cas là au casque me suffit grandement.

Qu'est ce que j'y gagne ? rien en définition, une image qui s'agrandît et donc va vers le haut (et non vers le devant comme aux enceintes), moins "agressive" et comme le disait Pierre dans certains cas moins fatigante, plus douce car nécessite surement un travail de compensation moins important du cerveau (le flemmard :mrgreen: )

Luke

Répondre