Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Les accessoires
Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 1823
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Pierre Paya » lun. août 09, 2021 8:05 am

Bonjour René,
Renecito a écrit :
lun. août 09, 2021 6:58 am
Pour perturber, il ne faut pas que le perturbateur, il faut également le perturbé et dans le cas d'un switch, c'est quoi ?
Peut-être le testeur ? :mrgreen:

Pierre

Luke

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Luke » lun. août 09, 2021 8:26 am

Pierre Paya a écrit :
lun. août 09, 2021 8:05 am
Bonjour René,
Renecito a écrit :
lun. août 09, 2021 6:58 am
Pour perturber, il ne faut pas que le perturbateur, il faut également le perturbé et dans le cas d'un switch, c'est quoi ?
Peut-être le testeur ? :mrgreen:

Pierre
surtout avec un doigt mouillé...en électricité :lol:

patrick Cesaratto
Messages : 50
Inscription : lun. avr. 12, 2021 7:23 am
Localisation : Aulnay sous bois
Contact :

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par patrick Cesaratto » lun. août 09, 2021 8:29 am

Bonjour à tous,

Je vais préciser ma remarque. Nous sommes successivement passé de la machine à vapeur, à l’électricité, au moteur à explosion, à l’ordinateur et aujourd’hui au tout numérique. Ces évolutions s’appuient sur les avancées des sciences.

Certains d’entre nous travaillent dans des secteurs techniques ou scientifiques liés au numérique. Nous sommes donc une minorité à comprendre le vocabulaire qui en relève. Les autres sont abreuvés de spécifications souvent incompréhensibles car très spécifiques ou nécessitant une formation mathématique supérieure au niveau bac.
Je pourrais vous parler du diagramme de l’œil pour caractériser la qualité d’une transmission et son TEB (taux d’erreur binaire). Cela vous donnera un nombre qui ne représentera jamais ce que vous entendez.

Quand j’achète une voiture, en gros tous les 12 ans, je l’a choisis en fonction des mes besoins qui sont le volume et la sécurité. Je pourrais me renseigner sur le fonctionnement de la fonction ESP avec toutes ses caractéristiques ou ABS ou le temps de réponse des amortisseurs…Je ne fais jamais çà. J’emprunte la voiture et je roule sur autoroute, puis sur route et sur route accidentées.

Faisons confiance à ce que nous entendons et partageons nos expériences.

J'utilise un Silent. Au préalable, je ne savais même pas qu'il existait des switch audiophile. Un ami m'en dit le plus grand bien. Je l'invite à la maison pour le café et je lui prépare une bonne tarte maison. ensuite on écoute son bidule dans l'auditorium. Au bout de 30 minutes d'écoute, je trouve que cela améliore mon système. 15j après, j'en ai acheté un.

Jean-luc, j’aime bien ta remarque sur la distribution de l’eau, elle coule de source. Je suis tout à fait sérieux en disant cela.

Patrick

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 314
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Renecito » lun. août 09, 2021 8:44 am

Patrick a raison, il faut arrêter de parler technique et ne faire confiance qu'à ces oreilles.
Moi, je rajoute ma psychologie qui est, dans mon cas, un facteur de dégradation notable.
Dans ce cas, je n'arrive même pas à savoir qui fait quoi dans le transport du flux musical et qui perturbe plus ou moins.
Il parait qu'il y a des perturbations compensées par d'autres perturbations.
En plus ma mémoire de coucou, ne me permet pas d'entendre la différence sur un échange d'élément.

Il ne me reste plus qu'à faire confiance dans les discours des fiches produits, car sur les forums on lit tout et son contraire et beaucoup d'analogies incompréhensibles (voiture, eau, fruits et légumes).
Bref, si je veux améliorer mon matériel qui me satisfait, il va falloir que je prenne un emploi en plus de ma retraite ! :shock:
Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702, K371 - AudioTechnica AD900X, R70X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro, Custom One Pro - HIFIMAN HE400i - KOSS ESP95X - OK3D Precioso, TE.V3, TE.V4 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - Sennheiser HD560S, HD800S - STAX SR-207, SR-404 Signature, SR-L700
Casques vendus : Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Avatar de l’utilisateur
Renecito
Messages : 314
Inscription : lun. oct. 01, 2018 3:59 am
Localisation : Aubervilliers

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Renecito » lun. août 09, 2021 8:49 am

Pierre Paya a écrit :
lun. août 09, 2021 8:05 am
Bonjour René,
Renecito a écrit :
lun. août 09, 2021 6:58 am
Pour perturber, il ne faut pas que le perturbateur, il faut également le perturbé et dans le cas d'un switch, c'est quoi ?
Peut-être le testeur ? :mrgreen:

Pierre
Bonjour Pierre,

je n'osai pas le formuler ! :mrgreen:

René
Casques : AKG K240 Monitor, K340, K702, K371 - AudioTechnica AD900X, R70X - Beyerdynamic T1.V2, DT1990 Pro, DT1770 Pro, DT990 Pro, Custom One Pro - HIFIMAN HE400i - KOSS ESP95X - OK3D Precioso, TE.V3, TE.V4 - Oppo PM3 - PHILIPS Fidelio X1, X2 - Sennheiser HD560S, HD800S - STAX SR-207, SR-404 Signature, SR-L700
Casques vendus : Audeze LCD2-F - Focal Elear - Sennheiser HD600, HD650, HD660S

Thib
Messages : 372
Inscription : ven. avr. 19, 2019 12:26 pm

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Thib » lun. août 09, 2021 9:31 am

Bonjour à tous,

Merci tout d’abord Rene et Christophe pour vos réponses constructives.

Je vais du coup préciser également un peu ma remarque.

Pour moi la partie scientifique est fondamentale car je suis persuadé qu’on ne peut faire de bons produits sans une bonne connaissance des règles régissant l’environnement dans lequel on évolue et une approche rigoureuse de leur mise en application. Je n’étais donc pas entrain d’écarter la partie technique en mentionnant que vous discutiez de manière avancée dans ce domaine.

Pour illustrer ma pensée je vais vous partager la devise de deux personnes qui comptent beaucoup pour moi dans l’univers hi-fi: Bruno Putzeys qui se trouve être entre autre derrière le merveilleux dac Mola Mola Tambaqui et Dana Robbins qui fabrique parmi les meilleurs câbles à mes oreilles. Étrangement ils affichent la même devise sur leurs site ou en interview:

“Pour faire une bon produit il faut mesurer sans cesse, tout ce qui est possible, à chaque étape.”
Mais cependant les deux ajoutent une précision qui change tout:
“Si les mesures sont bonnes mais que cela sonne mal, c’est que l’on ne mesure pas la bonne chose. Si les mesures sont mauvaises mais que cela sonne bien, c’est encore que l’on mesure la mauvaise chose”

Et pour moi la clef est là. Il n’y a que l’oreille qui pourra confirmer si l’on applique les bonnes mesures. Et tout l’enjeu est de trouver le bon paramètre à mesurer.

Je ne pense d’ailleurs pas que Patrick (dont je sais combien les mesures sont importantes pour lui, qui a d’ailleurs classé les appareils de mesures qu’il utilise au rang de secret industriel au point de m’empêcher de les prendre en photo lors de ma visite) reniera cette approche.

Du coup je pense que les mesures classiques et les éléments tels que le contrôle d’intégrité des paquets ou autre sont plus des éléments du domaines de l’informatique qui ne sont pas les bons pour parler d’audiophilie et qu’il va falloir trouver quelles sont les bonnes mesures pour ces appareils.

Jean-Luc ton exemple sur l’eau est donc pour moi parfaitement limpide!
patrick Cesaratto a écrit :
lun. août 09, 2021 8:29 am
ean-luc, j’aime bien ta remarque sur la distribution de l’eau, elle coule de source. Je suis tout à fait sérieux en disant cela.
:)

Allez pour apporter un peu de matière à tous ces échanges qui me semble en manquer un peu pour l’instant, je m’engage à vous partager prochainement un petit compte rendu d’écoute comparative entre un branchement direct sur routeur, puis avec un switch basique, puis avec une ensemble Silent Angel N8 + son alimentions dédiée.

J’espère que le résultat vous intéressera. :D

Thibaut
Serveur Roon Nucleus et Qobuz
Streamer/dac Mola-Mola Tambaqui
Blocs mono Sun Audio SV-300BSM
Casque Mysphere 3.2

Luke

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Luke » lun. août 09, 2021 10:47 am

Hello Thib

En fait c'est relativement simple et dans mon travail c'est ce que j'emploi au quotidien.

Si cela ne fonctionne pas dans un sens c'est que je pose mal la question, donc j'essaie d'une autre manière, et encore et encore, une fois la bonne question établie la réponse tombe facilement.

Autrement dit, il faut poser les bonnes questions pour obtenir les bonnes réponses et ne pas s'arrêter aux connaissances mais s'en servir comme appui.

Christophe123
Messages : 44
Inscription : dim. mars 21, 2021 5:08 pm

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Christophe123 » lun. août 09, 2021 8:37 pm

Bonjour,
Luke a écrit :
lun. août 09, 2021 7:16 am
Si la probabilité est quasi nulle c est que soit elle est calculée soit que les éléments servant à calculer cette probabilité sont connus !
Du coup lesquels sont ils ?
Les éléments sont parfaitement connus : les données numérique sont duplicables à l’infini sans aucune altération, peuvent être transmisses sans aucune perte sur des millards de kms sans perte d’intégrité.
Et on ne peut pas différencier l’original de la copie (sauf techno charge de preuve genre blockchain).
La probabilité que le switch audiophile produise une donnée différente d’un switch normal est d’exactement zéro (hors panne).
Luke a écrit :
lun. août 09, 2021 7:16 am
Sinon dans 300pages on en sera au même point.
Pour comprendre le numérique, Il faut intégrer les bons principes de base.
Ton analogie avec l’eau montre que ce n’est pas le cas. Les données numériques circulent sans altération, pas l’eau qui change d’état, de composition, de volume.
Le digital est né précisément pour ne pas être soumis à ces règles.
patrick Cesaratto a écrit :
lun. août 09, 2021 8:29 am
Jean-luc, j’aime bien ta remarque sur la distribution de l’eau, elle coule de source. Je suis tout à fait sérieux en disant cela.
Patrick
Patrick, même punition, révision des concepts de base du numérique !
Thib a écrit :
lun. août 09, 2021 9:31 am
Jean-Luc ton exemple sur l’eau est donc pour moi parfaitement limpide!
Arrêtez donc l’eau et mettez vous au rouge :lol:
Thib a écrit :
lun. août 09, 2021 9:31 am
il va falloir trouver quelles sont les bonnes mesures pour ces appareils.
Une capture du flux numérique en sortie des switchs (sniffer ou TAP), un chksum des 2 captures démontrera que les flux sont strictement identiques.
+
Une capture de la sortie analogique du DAC pour vérifier si la théorie “courant de fuite” produit un élément de réponse à ce que vous entendez de différent (ce n’est pas mon domaine, je vous laisse trouver les termes adéquats)

Bonne soirée
Christophe
Streaming : Akurate DS
DAC : ADI 2 FS
Amp : Head 2
Casque : Thekk
Modulation : RCA Mpc audio, XLR Sommercable Epilogue
Secteur : Actinote CSC-CSC+

Thib
Messages : 372
Inscription : ven. avr. 19, 2019 12:26 pm

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Thib » mar. août 10, 2021 12:23 am

Bonjour Christophe,
Christophe123 a écrit :
lun. août 09, 2021 8:37 pm
Les éléments sont parfaitement connus : les données numérique sont duplicables à l’infini sans aucune altération, peuvent être transmisses sans aucune perte sur des millards de kms sans perte d’intégrité.
Et on ne peut pas différencier l’original de la copie (sauf techno charge de preuve genre blockchain).
Il me semble que c’est encore une approche “informatique”.
Je la vois d’ailleurs mal s’accommoder de ce type de produits:
https://www.pplaudio.com/produit.php?id=687
Elle fait aussi fit des perturbations qui peuvent passer d’un appareil à l’autre par les câbles en plus du flux numérique, etc…
Encore une fois il faut trouver la bonne mesure. Simplement regarder si la bonne donnée arrive ne me semble pas suffire, sans bien connaître cette partie technique je dirais qu’il faudrait aussi s’intéresser à comment elle arrive et à ce qui peut l’accompagner qui viendrait influencer le reste de la chaîne. Peut être d’autres éléments aussi.
Christophe123 a écrit :
lun. août 09, 2021 8:37 pm
Thib a écrit :
lun. août 09, 2021 9:31 am
Jean-Luc ton exemple sur l’eau est donc pour moi parfaitement limpide!
Arrêtez donc l’eau et mettez vous au rouge :lol:
Dans un soucis de conciliation et vu le beau temps qui revient demain ce sera rosé! :D

Thibaut
Serveur Roon Nucleus et Qobuz
Streamer/dac Mola-Mola Tambaqui
Blocs mono Sun Audio SV-300BSM
Casque Mysphere 3.2

Luke

Re: Switch audiophile : le chaînon manquant ?

Message par Luke » mar. août 10, 2021 5:32 am

Bonjour Christophe

Je pense que tu n as pas compris mon exemple purement imagé, mais on est entièrement d’accord que le fichier de données numériques n est absolument pas altéré et c’est justement cela qui est troublant.

J avais un serveur qnap avec disque dur et relié en ethernet au dac. Pas satisfait car je trouvais qu’il manquait beaucoup, j avais deux choix soit prendre un driver cd/sacd soit un autre serveur. Je décide de tester un serveur Innuos donc avec les mêmes fichiers et le même cable qui le reliait au dac.
Pour imager, avec le qnap j entendais la musique avec la fenêtre ouverte, avec l Innuos la fenêtre était fermée = plus de musique (avec les mêmes fichiers)

En fait, musicalement je trouvais ce que je cherchais à savoir par exemple le respect de l enveloppe musicale, le silence qui est interrompu par l’interprète…
Alors oui aucun soucis, les fichiers sont identiques, les câbles aussi… il y a donc autre chose qui n est pas lié aux données contenues dans le fichier de base rippé du CD.

Innuos, comme d’autres mette en avant leurs alimentations, leurs filtres… donc est-ce cela ?

Le résultat va différer en fonction de la musique écoutée. Pour ma part, j’aime entendre les nuances, avoir de la dynamique.. et la je suis comblée.

Répondre