Focal Utopia et Ampli Casque ?

Les casques sédentaires
Zizou
Messages : 130
Inscription : lun. oct. 01, 2018 8:07 am

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par Zizou » ven. sept. 13, 2019 2:07 pm

Salut Claude,

Oui je suis d'accord avec toi . je dois te dire , que dans un premier temps, j'ai ...repoussé l' Utopia . Je suis un amoureux du He1000 V2 et du Susvara tel que je l'ai écouté chez Pierre au départ . Je suis plus orienté au départ sur cette présentation musicale, ou douceur et rigueur se complètent admirablement, sans compter l'aspect Image et scène sonore de ces remarquables casques .

Ensuite maintenant j'ai Abyss TC , mais j'ai décidé de le choir, et de m'attaquer à l'Utopia . Et en fait, c'est un très beau casque également, il faut l'accepter tel qu'il est, ne pas vouloir en faire un Hifiman ou un kennerton, cela n'a aucun sens .

A partir de là on peut dire , que c'est un casque fidéle, très rapide, très résolvant également . Comme tu dis, la qualité de l'enregistrement, à ce niveau, est quand même importante . Je l'ai associé à câble Dana, et pour moi, cela l'a adoucit quelque peu, et sur différents genres de musique, on peut dire que l'on le redécouvre chaque sous un nouveau jour .

Moi je mets en tubes de pré amplification des 6SN7 Mullard ECC32 , une paire, qui ouvre encore plus l'espace sonore , et le rend encore plus résolvant .

Je n'irais pas vers une signature trop droite, si je devais prendre un amplificateur Viva , mon choix se porterait sur le 2A3 par exemple . L'abyss TC que j'avais trouvé également remarquable avec le Solista , mais là nous sommes à titre de comparaison dans une demande de puissance plus importante .

Tout cela pour dire, qu'en finalité , c'est une ...belle surprise ! Et que j'aime beaucoup ! Il est très fidèle aux enregistrements .

Bonne fin de journée,

Aziz

Avatar de l’utilisateur
Cladane
Messages : 365
Inscription : lun. oct. 01, 2018 11:58 am
Localisation : Ornans 25 FR
Contact :

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par Cladane » ven. sept. 13, 2019 6:58 pm

Bonjour Aziz,

Je partage ton commentaire.
Note que le Solista présente aussi des 6SN7GT ;)

Avec le Viva 2A3 tu auras un peu de peine avec le Solista mais effectivement l'Utopia serait très à l'aise.
Mais déjà tu as ton ampli 'maison' avec ces tubes je crois ?

Personnellement, j'ai délaissé le DANA qui justement ramène trop l'Utopia sur un rendu plus percutant dans les basses pour mes écoutes de Classique. Mais pour un amateur de musique électronique, ce câble est indispensable.
En tout cas pour le Classique, l'Utopia est plus fidèle que l'Abyss mais il n'a pas sa scène sonore, certes. Alors je l'écoute avec des Solo à Quatuor et pour les grandes formations, le Susvara ou le MySphère (à venir).

Mais en effet, comme tu le notes, les enregistrements doivent être beaucoup triés pour bien profiter d'un Utopia (particulièrement dans les basses).
Premier système hifi en 1978: platine Technics, ampli SCOTT, enceintes 3A, disques DG.
Système : Barrette Nodal Audio LMP2 + P0, Melco N1ZH/2, EmmLabs DV2, Viva Solista 845 Elrog, Susvara, Utopia, Odin mk2, HD800 moddé, câbles Nodal P0-Legato USB-AbsolueC Réf XLR-Esprit secteur-DHC Prion4.
Prévu: EmmLabs NS1, Roon ?
Musiques: Symphonies, Concerti violon/piano.

Zizou
Messages : 130
Inscription : lun. oct. 01, 2018 8:07 am

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par Zizou » ven. sept. 13, 2019 7:28 pm

Cladane a écrit :
ven. sept. 13, 2019 6:58 pm
Bonjour Aziz,

Je partage ton commentaire.
Note que le Solista présente aussi des 6SN7GT ;)

Avec le Viva 2A3 tu auras un peu de peine avec le Solista mais effectivement l'Utopia serait très à l'aise.
Mais déjà tu as ton ampli 'maison' avec ces tubes je crois ?

Personnellement, j'ai délaissé le DANA qui justement ramène trop l'Utopia sur un rendu plus percutant dans les basses pour mes écoutes de Classique. Mais pour un amateur de musique électronique, ce câble est indispensable.
En tout cas pour le Classique, l'Utopia est plus fidèle que l'Abyss mais il n'a pas sa scène sonore, certes. Alors je l'écoute avec des Solo à Quatuor et pour les grandes formations, le Susvara ou le MySphère (à venir).

Mais en effet, comme tu le notes, les enregistrements doivent être beaucoup triés pour bien profiter d'un Utopia (particulièrement dans les basses).
Oui Claude , entièrement d'accord avec toi . Comme j'ai une approche très éclectique de l'écoute au casque et de la musique , je passe sur plusieurs genres . Et le câble Dana Lazuli a réussi à mettre l' Utopia dans des conditions d'écoute qui rejoignent mes préférences .

Sur le classique ou le baroque, ce n'est effectivement pas le meilleur des câbles, mais ..il propose un bon compromis, parfois j'ai besoin de sentir ce souffle , que l'on ressent lors d'écoutes en direct , dans les salles de concert . L' orgue aussi, que j'aime beaucoup , ressort mieux ..Mais j'aime beaucoup les hifimans comme toi ou le Mysphere, mais là sincèrement ma mémoire auditive ne me permet plus de comparer ,

J'écoute beaucoup de Jazz, et là , il fait des merveilles aussi .

Pour ce qui est de l'amplification, là encore, je pense que l' Utopia a besoin d'un amplificateur qui lui sied bien, et j'avais été remarquablement surpris par le mariage avec le Viva 2A3 chez Pierre . Je pense sincèrement dire , que c'est peut être la meilleure combo, à mes oreilles, c'était très très sympa à écouter . Je pense que sur un Rivieira , çà doit être du même acabit .

Oui j'ai effectivement un ampli maison, très sympa, et j'utilise les 6SN7GT qui participent à ouvrir le jeu aussi . Le Solista doit sonner superbe avec ces tubes là aussi, j'avais beaucoup l'association avec l' AByss TC chez Pierre . Un nectar également .

Bref, l' Utopia fait partie des meilleurs casques sans aucun doute, même s'il n'a pas la scène sonore des autres, mais il a cette capacité à faire face à des constructions symphoniques parfois très compliquées , c'est sa force . C'est vraiment un très bon casque de haute voltige .

Jef Debruges
Messages : 70
Inscription : jeu. oct. 11, 2018 10:00 pm

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par Jef Debruges » ven. sept. 13, 2019 10:05 pm

Bonjour Zizou et bonjour à tous

OUI je confirme , l'association de l'Utopia et du Viva2A3 est vraiment exceptionnelle. J'ai pu m'en rendre compte tout au long de cette année au cours de mes deux études comparatives : Utopia vs He1000se puis Utopia vs Grado Gs3000e, soit pendant plus d'une vingtaine d'heures.
A titre personnel, c'est mon avis et je le partage, je ne peux que conseiller de les associer l'un à l'autre.
Si vous avez l'un, achetez l'autre sans hésitation.

Jean-François
Système Perso :
Focal Utopia
Hifiman HE1000-V1
DAC Chord QuTest
Ampli casque Viva Egoista 2a3

Avatar de l’utilisateur
Pierre Paya
Messages : 521
Inscription : dim. sept. 30, 2018 2:56 pm
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par Pierre Paya » sam. sept. 14, 2019 10:28 am

Jef Debruges a écrit :
ven. sept. 13, 2019 10:05 pm
.....Si vous avez l'un, achetez l'autre sans hésitation......
Je t'aime jean-François !

Vu le nombre d'Utopia vendus en France, la fin 2019 devrait être assurée pour moi grâce à tes conseils très pertinents ! :mrgreen:

Pierre
Système perso :
Lecteur Melco N1AH60 MKII
DAC Meitner MA1
Ampli Viva Solista
Casque Hifiman Susvara
Casque Mysphere 3.2
Caisson de grave Paradigm Defiance V10 + module Wifi


https://www.youtube.com/channel/UCzDsbR ... m6Q/videos

http://casques-headphones.com/

Avatar de l’utilisateur
Cladane
Messages : 365
Inscription : lun. oct. 01, 2018 11:58 am
Localisation : Ornans 25 FR
Contact :

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par Cladane » dim. sept. 15, 2019 9:15 am

Bonjour tous,

Effectivement le 2A3 mais le Riviera AIC 10 est une autre possibilité dans un rendu tonal pas si éloigné avec plus d’impact. Peut-être moins ‘jazzy’ que le 2A3 mais plus Concertiste.
Le Riviera est l’ampli transistors pour casque le plus pertinent que je connaisse.

L’Utopia est une démonstration par un spécialiste mondial, Focal, des capacités toujours présentes du baffle classique, électro-dynamique, malgré le buzz autour des orthos.
En effet, Aziz, le câble a un effet sur le rendu mais comme tous les câbles selon les performances de la source en amont.

L’Utopia présente une énorme faculté à reproduire une large palette de vibrations bien révélée par les enregistrements au piano:

Image
https://www.qobuz.com/fr-fr/album/beeth ... 6445884180

Image
Piano Trio n°2:
https://www.qobuz.com/fr-fr/album/shost ... 2894789385

Image
La sonate n°3:
https://nomadmusic.fr/shop/beethoven--s ... on-n5-3-10

Busoni: Klavierübung : Vivace moderato
https://www.discogs.com/fr/Busoni-Marc- ... se/9064797

Image
https://www.qobuz.com/fr-fr/album/brahm ... 0003441427
Brahms: Concerto N°1 avec cette sensation que les harmoniques basses aussi bien rendues qu’elles semblent fusionner avec l’orchestre (10:23)

Du piano de Schumann joué par Horowitz que seul l’Utopia peut suivre sans sécheresse (avec le Susvara mais plus distant):
La Toccata in C Major op.7:
https://www.qobuz.com/fr-fr/album/schum ... 4977596625

Image
Clara Schumann: Romance

Quelques exemples où les orthos, même un Thror malgré ses parures superbes qui sentent bon le bois de Russie, peinent à la tâche révélant au mieux les 4/5 d’un enregistrement (sauf Susvara mais moins proximal dans les petits ensembles) là où l’Utopia avec maestria parvient à reproduire les 5/5 de la performance.
Premier système hifi en 1978: platine Technics, ampli SCOTT, enceintes 3A, disques DG.
Système : Barrette Nodal Audio LMP2 + P0, Melco N1ZH/2, EmmLabs DV2, Viva Solista 845 Elrog, Susvara, Utopia, Odin mk2, HD800 moddé, câbles Nodal P0-Legato USB-AbsolueC Réf XLR-Esprit secteur-DHC Prion4.
Prévu: EmmLabs NS1, Roon ?
Musiques: Symphonies, Concerti violon/piano.

Avatar de l’utilisateur
eric65
Messages : 569
Inscription : lun. oct. 01, 2018 7:56 pm

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par eric65 » dim. sept. 15, 2019 10:21 am

Bonjour à tous.

Bonjour Claude.

Je ne doute pas que l'Utopia (très bien amplifié, avec de très bons enregistrements, et un bon dac) soit extraordinaire pour écouter le piano et révéler les 5/5ème des harmoniques supérieures d'un piano.

Le Stax SR-009 (que j'ai eu) fait tout aussi bien que l'Utopia dans cet exercice de précision et révèle effectivement le moindre micro-détail sonore de l'enregistrement ; c'est le casque le plus résolutif dans l'aigu que je n'ai jamais eu. :o

Pourtant, la suite (me concernant), je la connais ; je n'ai plus le SR-009 ; disons qu'il était trop parfait dans l'aigu au point que je me suis ennuyé ou fatigué de l'écouter ; c'est mon fait (qu'il faudra bien sûr ne pas généraliser). ;)

Actuellement, je me contente donc du Thror et de son potentiel résolutif de révélation des moindres micro-détails sonores (et harmoniques ultimes) de seulement 4/5 (ou même de mon Odin mk2 et de son potentiel de révélation des mêmes micro-détails sonores encore plus limité, de seulement 3.5/5).

Cependant, il y a peut-être un petit avantage à ne pas être trop résolutif dans la restitution d'un enregistrement, c'est celui de pouvoir écouter les 3 à 4 / 5ème des enregistrements de musique sans trop faire la grimace devant les défauts de l’enregistrement, qui sinon (avec un casque plus résolutif dans l'aigu) risqueraient de vous sauter aux oreilles, surtout avec des casques révélant les 5/5ème (100 %) des qualités et défauts de l'enregistrement.

Parfois, un petit filtre ou enjoliveur "anti mauvais enregistrements" (associant dans mon cas le Viva 2A3 comme filtre supplémentaire "embellisseur" au casque Thror :P ) ne fait pas de mal, du moins pour l'écoute de ma CD-thèque hétéroclite engrangée au fils du temps. ;) :)

Eric


EDIT:

Tiens, Claude, je reprends cet exemple (ci-dessous) des enregistrements au piano que tu nous donnes ci-dessus (à écouter avec l'Utopia ou n'importe quel autre bon casque). ;) :)

Quote (Claude): " Du piano de Schumann joué par Horowitz que seul l’Utopia peut suivre sans sécheresse (avec le Susvara mais plus distant):
La Toccata in C Major op.7: "

https://www.qobuz.com/fr-fr/album/schum ... 4977596625
Image

Quelques remarques à faire, que partageraient certainement ma mère, qui a joué de nombreuses fois du piano de Schumann, et en particulier les Arabesques et les sublimes Scènes d'enfants de Robert Schumann.
Elle n'aurait pas aimé cet enregistrement ci-dessus joué par Horowitz qui veut trop faire impression en jouant ces pièces de Schumann de manière trop "virtuose", voir "pompier", et elle aurait préféré, tout comme moi, les mêmes morceaux de Schumann joués cette fois-ci par Clara Haskil (que j'ai en CD et même autrefois en Vinyle), joués et interprétés de manière beaucoup plus douce, nuancée et sensible pour l’interprétation, que ce qui est joué ci-dessus par Horowitz ; je peux te le dire, car autrefois j'ai fait écouter à ma mère un CD de piano de Schumann (justement ces mêmes titres ci-dessus) joués par Horowitz, et elle n'avait pas aimé l’interprétation et le jeu du pianiste.

Pas besoin d'un Focal Utopia, comme casque ultime (pour reproduire la moindre décomposition harmonique d'un piano), pour apprécier ou ne pas apprécier le jeu et l’interprétation d'un pianiste.

Sinon, possédant plusieurs CD de piano de Schumann joués par Clara Haskil (enregistrements AAD), et bien, je n'ai ressenti aucune sécheresse à déplorer pour une écoute de ces CD avec le Thror sur le Viva 2A3: c'est beau, tout simplement beau à entendre, nuancé, sensible, sans aucune sensation d'analyser le son; rien que l'écoute d'une interprétation émouvante d'un beau piano joué avec tact, nuances et une sensibilité toute féminine ; le bruit de bande analogique de l'enregistrement sur mes CD (AAD) est audible avec le Thror, mais pas déplaisant, donnant un côté un peu vintage à ces enregistrements, ce qu'ils sont. ;) :)

L'émotion avant tout ... avec Kennerton ou Focal, qu'importe ... :P


Clara Haskil - Robert Schumann - Scènes d'enfants, Op. 15: " L'enfant s'endort ".


et les Kinderszenen (Scènes d'enfants) de Schumann (complètes) Clara Haskil, piano.


Avatar de l’utilisateur
Cladane
Messages : 365
Inscription : lun. oct. 01, 2018 11:58 am
Localisation : Ornans 25 FR
Contact :

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par Cladane » dim. sept. 15, 2019 8:03 pm

Bonjour Eric,

En effet, comme noté aussi par nôtre ami fort raffiné Aziz, l’Utopia est peu permissif et l’évolution des techniques d’enregistrement consacre la supériorité de ces nouveaux casques au détriment de l’écoute des supports physiques en cours d’abandon.
En comparaison avec le 009, l’Utopia rend un aigu bien plus matérialisé là où le 009 est tout éthéré et bien moins naturel.

Naturellement, en restant attaché aux CD d’un temps, certes un système plus ‘embellisseur’ se conçoit bien comme tu l’as compris.

Concernant Horowitz, note Eric que Schumann se destinait à devenir un virtuose du piano et mon sentiment est que le jeu d’Horowitz convient bien à l’interprétation de cette Toccata.
Pas de moi, mais l’avis de la critique sur l’album:
Le malicieux Vladimir Horowitz avait plus d’un tour dans sa besace. Alors que sa réputation est fondée sur sa virtuosité et son excentricité, voilà qu’il nous a donné un album où éclate son tempérament schumannien. Loin du cabotinage qui l’a souvent guetté, Horowitz traduit avec beaucoup de poésie intérieure les passages de l’ombre à la lumière et les angoisses existentielles si propres à Schumann. FH
D’ailleurs, pianiste mythique, « Roi des rois parmi les pianistes », Vladimir Horowitz, considéré comme le « Numéro 1 » par les autres pianistes de son époque, fut admiré pour la puissance de son jeu pianistique et pour ses multiples prouesses techniques, par le public comme par les pianistes professionnels : Clara Haskil, qui le surnommait « Satan au clavier ».
Premier système hifi en 1978: platine Technics, ampli SCOTT, enceintes 3A, disques DG.
Système : Barrette Nodal Audio LMP2 + P0, Melco N1ZH/2, EmmLabs DV2, Viva Solista 845 Elrog, Susvara, Utopia, Odin mk2, HD800 moddé, câbles Nodal P0-Legato USB-AbsolueC Réf XLR-Esprit secteur-DHC Prion4.
Prévu: EmmLabs NS1, Roon ?
Musiques: Symphonies, Concerti violon/piano.

Avatar de l’utilisateur
eric65
Messages : 569
Inscription : lun. oct. 01, 2018 7:56 pm

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par eric65 » dim. sept. 15, 2019 9:13 pm

Bonsoir Claude, je ne conteste pas que Horowitz fut le "roi" des virtuoses au piano en son temps, et qu'il en a impressionné (et continue d'impressionner) plus d'un, dont les autres pianistes de son temps.
Seulement, la virtuosité pure au piano m'ennuie un peu, et je suis plus sensible à la profondeur d'âme de l'interprétation au piano qu'à la virtuosité proprement dite, et celle de Clara Haskil, peut-être du fait de son histoire personnelle, m'émeut plus que celle d'Horowitz, tout comme son jeu.

Quote (Wiki) à propos de "la sensibilité d'âme" de Clara Haskil :

" Mme Gélis organise une tournée en Amérique du Nord et Clara Haskil triomphe à New York. Ébloui par la prestation de cette jeune pianiste de 29 ans, le critique du Courrier Musical de New York écrit le 13 novembre 1924, un article très élogieux et d'une grande sensibilité : « Dire que Mlle Haskil joue de toute son âme peut sembler ridiculement sentimental ; il n'y a cependant pas d'autre ni de meilleure expression. Elle semble être à la recherche de la signification purement intérieure et de plus en plus profonde des pensées et des sentiments trouvés dans l'esprit même du compositeur, au travers de sa musique. Son jeu dénote une immense et sympathique compréhension des pulsions humaines, de toutes les passions, désirs, joies et tristesses, espoirs et découragements successifs qui ont inspiré la composition des œuvres qu'elle interprète. Entendre Mlle Haskil interpréter Schumann, Chopin, Ravel, c'est toucher de près à la révélation de la nature de ces hommes, des motifs qui les ont fait écrire - et qui les ont fait écrire comme ils l'ont fait. Ce n'est plus un simple concert, c'est plutôt une communion intime avec le génie. » "

Quote (un commentaire fait en allemand, au sujet du Récital au piano de 1953 de Clara Haskil dans la vidéo Youtube ci-dessous)

Was für eine Freude, einen Engel auf dem Klavier singen zu hören. Dieser tragende wunderbar samtene Ton verzaubert Scarlatti vollkommen und verleiht dem Bachschen 'Nun kommt der Heiden Heiland' orgelhafte Züge. Ich sehe ihre Hände vor mir, herrliche Klavierhände, die wohl durch die besondere anatomische Anordnung so einen vollen Piano-Ton erzeugen konnten. Merkwürdig für einen Engel, der gebrechlich war, körperlich, als wären die Hände das einzig Stabile und Beständige. Sie formen Rundes fast Irdisches, wäre da nicht die gelegentliche, vibrierende Nervösität, die das Tempo unstet werden lässt und die beim Hörer Unbehagen hervorruft, um ihn im nächsten Moment wieder in Sicherheit zu wiegen, weil sie sich erneut verflüchtigt, da die Künstlerin sich wieder gefunden hat. Clara vermag auch die spät-sperrige Klaviersonate in c-Moll op.111 mit einem klanglichen Tau zu überziehen, der die Dramatik im ersten Satz immer wieder einebnet und engelhaft klingen lässt. Himmlisch beseelt das anschließende Arietta-Thema, durchaus fließend aber welch eine fließende Diktion, einfach und schön. Und so geht es weiter fort: Schumann Bunte Blätter und die sich förmlich überstürzenden schwungvollen Abegg-Variationen und so weiter. Clara Haskil hatte auch etwas Geheimnisvolles in und an sich, etwas, was man nicht erklären kann. Die Aura, die Macht des 'Trotzdems', der Triumph des Gesunden über das Gebrechliche, der des Geistes über den Körper. Die einzigartige künstlerische Haltung und die große Musikalität dieser großen Pianistin, sie leuchten unentwegt noch so viele Jahre nach ihrem Tode..wahrscheinlich ewig! - Ich werde sie immer lieben und ihre unvergleichliche Kunst verehren.

Quel plaisir d'entendre un ange chanter au piano. Cette sonorité merveilleusement veloutée enchante complètement Scarlatti et donne à l'orgue'Nun kommt der Heiden Heiland' de Bach des airs d'orgue. Je peux voir leurs mains devant moi, de merveilleuses mains de piano, qui ont probablement été capables de produire un son de piano aussi complet grâce à l'arrangement anatomique spécial. Étrange pour un ange frêle, physiquement, comme si les mains étaient les seules stables et durables. Elles se forment autour de choses presque terrestres, si ce n'était de la nervosité vibratoire occasionnelle qui rend le tempo instable et gêne l'auditeur, pour le ramener en sécurité l'instant d'après, car elle s'évapore de nouveau, puisque l'artiste s'est retrouvée. Clara est également capable de recouvrir d'une rosée tonale la Sonate pour piano en do mineur op.111, lourde et tardive, ce qui permet d'égaliser le drame dans le premier mouvement et de le faire sonner angélique. Le thème Arietta qui suit est céleste, mais fluide, mais quelle diction fluide, simple et belle. Et ainsi de suite : Schumann Bunte Blätter et les variations d'Abegg qui se précipitent littéralement, se balancent et ainsi de suite. Clara Haskil avait aussi quelque chose de mystérieux en elle-même, quelque chose qui ne s'explique pas. L'aura, le pouvoir du " néanmoins ", le triomphe du sain sur le fragile, celui de l'esprit sur le corps. L'attitude artistique unique et la grande musicalité de cette grande pianiste, ils continuent à briller pendant tant d'années après sa mort...probablement pour toujours ! - Je l'aimerai toujours et j'adorerai son art incomparable.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator




et je vous invite aussi à lire sa biographie (Wiki): https://fr.wikipedia.org/wiki/Clara_Haskil

On est d'accord, Claude, c'est purement subjectif, une question de sensibilité, c'est tout. :)

Eric
Dernière modification par eric65 le lun. sept. 16, 2019 5:11 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sylvanor
Messages : 168
Inscription : lun. oct. 01, 2018 1:51 pm
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Focal Utopia et Ampli Casque ?

Message par Sylvanor » dim. sept. 15, 2019 9:59 pm

En comparaison avec le 009, l’Utopia rend un aigu bien plus matérialisé là où le 009 est tout éthéré et bien moins naturel
Ce n'est pas du tout mon point de vue.
A mes oreilles, l'aigu du 009 est ce qui existe de mieux dans le monde du casque, dans la limite de ce que j'ai écouté.
En comparaison, je trouve l'Utopia un peu métallique et artificiel dans l'aigu. On s'entend, je le trouve très bon dans l'aigu, mais moins que le 009, qui dans mes écoutes et à mes oreilles se révèle plus aéré (sentiment d'espace), plus rapide (attaques des notes) et globalement plus naturel (sentiment de véracité - qui a sa part de subjectivité bien sûr).
Peut-être une question de câble, je veux bien: j'utilise le câble stock de l'Utopia, et le DM-Audio qui m'a été fourni avec le casque (XLR 4 broches), sachant que je ne me pense pas capable de les différencier d'un point de vue sonore.
Je ne vois vraiment pas en quoi l'aigu du 009 serait éthéré. C'est quoi, un aigu éthéré ? S'il s'agit d'un aigu qui ne semble pas occuper une présence dans l'espace en face de l'auditeur, alors je ne suis pas d'accord. La critique se justifie sur le médium et/ou le grave du 009 car le 009 sonne un peu light/manque de corps (et encore, à mon avis pas dans le cas d'une amplification optimale), mais son aigu ne me paraît pas moins physiquement présent que celui de l'Utopia - ni de la plupart des caques. Si le mot sert à décrire un aigu récessif, pourquoi pas, le 009 possède en effet un aigu moins marqué que beaucoup de casques, mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est récessif, malgré tout.
Matériel : côté planars/edyns - ampli Viva Egoista 845 + Vectura C, Audeze LCD-4, Kennerton Odin MK2, JPS Labs Abyss V1, Sennheiser HD650
Côté estats - amplis KGSSHV Carbon CC et Stax SRM-727, Stax SR-007 MK2, Stax SR-009, et Ifi Audio IESL
Dac Weiss Médéa+, préampli McIntosh C2300, conditionneur Gigawatt PC-4 Evo

Répondre